Le "bing bang bong" du marketing

Laissez-moi vous conter trois histoires très courtes. Avec une belle conclusion sur la stratégie marketing, entre autres...

Bing bang bong

Une petite fille entre dans un hall et voit un piano à queue : elle court pour y jouer. Elle ne sait pas en faire, ce qu’elle joue est discordant : « bing bang bong ».
Dans la salle, il se trouve qu’il y a un excellent pianiste. Il s’assoie à côté d’elle et joue en accompagnant les « bing bang bong ». Sauf que là, accompagnées par un virtuose, les hésitations de la petite fille deviennent belles à entendre.

La marée d’étoiles de mer

Une forte marée a fait échouer des milliers d’étoiles de mer sur une plage. Un petit garçon les ramasse, une par une, pour les rejeter à la mer, une par une.
Un homme lui fait remarquer qu’il n’y arrivera jamais, qu'il y en a trop, que c’est inutile. Le petit garçon lui montre celle qu’il a dans la main à ce moment là et répond que si, pour celle-ci, c’est utile.

Construction de cathédrales

(copyright Patrick Robin :)) Un homme se promène dans une forêt quand il voit un groupe d’hommes fatigués, tristes, casser des pierres. Il leur demande ce qu’ils font. La réponse n’invite pas à la discussion : « tu vois bien, nous cassons des pierres. » L’homme continue donc sa marche, quand il croise un peu plus loin un autre groupe, cassant également des pierres, mais cette fois heureux, chantant. Etonné du contraste, il leur demande de la même manière ce qu’ils font.
Réponse également sans appel : « nous construisons une cathédrale ».

La morale de ces histoires...

Les histoires courtes ci-dessus incitent à donner un plus grand projet marketing aux sites marchands :
  • S'appuyer sur des pros pour transformer les hésitations quotidiennes en belle mélodie,
  • Accepter de faire les choses progressivement, petit à petit, cherchant la moindre optimisation sans relâche, même si la tâche parait grande,
  • Intégrer ces démarches dans un grand projet.
Dépassons les vieux usages (optimisation verticale des leviers, non déduplication des ventes, attribution au dernier clic...) : il est désormais possible d'analyser la réelle valeur des leviers marketing enclenchés, de comprendre les intéractions cross canal.
Si j’osais, je dirais que la morale de ces histoires est valable sur beaucoup de sujets : nous avons les moyens d'élargir notre champ de considérations et d’actions, de bâtir un projet plus ambitieux… mais ce sera l’objet d’un prochain article. ;)  

Autour du même sujet