Baromètre du Spam par Signal Spam : premier trimestre 2014

Signal Spam oeuvre pour la sécurité des réseaux et la restauration de la confiance envers les communications électroniques. Chaque trimestre, ils publient leur baromètre du spam. Voici les chiffres du premier trimestre 2014.

Signal Spam effectue ses statistiques à partir des e-mails signalés comme spam qui sont parvenus jusqu’à l’internaute (c’est-à-dire qui sont délivrés dans sa boîte de réception).
La majeure partie du spam (près de 90 %) est filtrée en amont par les outils anti-spam des fournisseurs d’accès internet et de messagerie, et ne touche jamais l’internaute. Les signalements effectués auprès de Signal Spam portent sur cette fraction du spam qui parvient jusqu’aux internautes (environ 10 %), ce qui les rend d’autant plus important pour l’analyse du phénomène et la protection collective. Signal Spam comptabilise 280 253 utilisateurs dont 14 245 nouveaux utilisateurs ce trimestre.De janvier à mars 2014, 1 138 831 signalements ont été effectués auprès de l’organisme.
La provenance géographique des signalements est principalement répertoriée entre la France (59 %), les USA (12,3 %) et l’Allemagne (5 %).

Phishing et Scam

Le phishing est une méthode visant à tromper l’internaute afin de lui faire renseigner des informations personnelles ou des coordonnées bancaires. Le spam est un vecteur fondamental pour le phishing car il permet de cibler directement un internaute qui recevra dans sa boîte e-mail une communication d’un organisme dans lequel il pourrait légitimement avoir confiance, l’invitant à suivre un lien qui le conduira sur un site hébergeant l’arnaque (bien qu’aucun organise crédible ne demande jamais la confirmation d’informations bancaires ou personnelles par e-mail).
Chaque organisme dispose d’une cellule de lutte contre le phishing, et Signal Spam met à disposition de ses membres des flux de données spécifiques contenant les liens de phishing pré- sents dans le spam signalé par les internautes. L’association Phishing Initiative recueille en outre directement les signalements des URL malignes.Le phishing représente 42,65 % de la qualification des spam d’origine cybercriminelle. Le scam, autrement appelé « arnaque par avance de frais », ou plus trivialement « arnaque à la nigériane », est un spam qui joue sur la compassion et la pitié du lecteur pour l’inciter à un faire un don d’argent. Lorsque le cybercriminel qui en est l’auteur a pu avoir accès à des informations personnelles concernant l’internaute, l’arnaque peut utiliser un nom d’expéditeur connu de l’internaute, ce qui la crédibilise d’avantage. Cette dernière pratique représente 36,10 %.

Top 10 des objets répertoriés en spam :

  1. ouvreau formulaire
  2. Attention ! ICI: chute des prix des mutuelles !
  3. Votre mutuelle au meilleur prix
  4. Réduisez vos dépenses auto
  5. Votre bon d'achat
  6. Exceptionnel : votre disque sur externe 500 GO Offert !
  7. Jusqu'à moins 60 pourcent sur toutes les chemises
  8. Les plus grandes marques du bricolage et du bâtiment à moitié prix
  9. La taille du sexe est très importante
  10. Nouveau : Boutique en ligne. Soyez les premiers
Le spam est une communication informatique non-sollicitée (c’est à dire pour laquelle le consentement de l’internaute n’a pas été correctement recueilli, ou qui ne permet pas de faire complètement valoir son droit d’opposition). Pour Signal Spam, le spam est avant tout une question de perception : si l’internaute considère une communication comme un spam, il s’agit de comprendre pourquoi et surtout de trouver une réponse adaptée au signalement.
Issue d’un partenariat public/privé, Signal Spam est une association à but non lucratif qui mobilise depuis 2005 les internautes. Après s’être enregistré sur leur site internet, l’internaute signale tout e-mail qu’il juge indésirable à partir de son logiciel de messagerie ou sur le site www.signal-spam.fr.
Sur la base de ces signalements, Signal Spam alimente les acteurs de l’économie numérique et les autorités publiques en informations permettant d’agir contre le spam et les menaces associées à la cybercriminalité.

Source : Baromètre du Spam - Janvier/Février/Mars 2014 - Signal Spam - www.signal-spam.fr

Réseaux / Disque dur externe