Les Fêtes devraient faire entrer les objets connectés dans les foyers français

Nous le savions déjà, le secteur high-tech a de (très) beaux jours devant lui. Mais une nouvelle étude de Médiamétrie est venue le confirmer, anticipant que la moitié des internautes français, une part conséquente donc, envisage l’achat d’un objet connecté.

L’existence des objets connectés a fait son chemin dans les esprits. Ce ne sont plus les premiers ébahissements face à une technologie à l’allure futuriste que personne n’ose acheter parce qu’elle est balbutiante. Une étude de Médiamétrie vient de dévoiler que les internautes français sont nombreux à en avoir entendu parler puisque 61 % ont connaissance du principe. Ce sont ce que l’on appelle les « multi-connectés », à savoir ceux qui utilisent à la fois ordinateur, smartphone et tablette pour surfer sur le web, qui sont le plus au fait de ces nouveaux venus (75 %).
Si l’information a manifestement bien circulé, les internautes qui possèdent effectivement un objet connecté ne sont pas encore très nombreux : ils ne sont en effet que 5 % à avoir sauté le pas (la TV connectée ne compte pas comme un objet connecté dans le sondage).
Les fêtes de Noël pourraient bien faire considérablement grandir cette proportion puisque l’étude révèle que plus de la moitié des internautes envisagent de faire l’acquisition d’un objet connecté. Pour le moment, ce sont surtout les hommes qui ont été plus sensibles que les femmes à cette nouvelle technologie puisqu’ils sont 65 % à en avoir achetés. Il s'agit aussi surtout de Franciliens (35 %) et de jeunes dans la tranche d’âge 15-24 ans.

La montre bat tous les records de popularité, loin devant les autres objets connectés

53 % des internautes en ont déjà entendu parler alors que 3 % d’entre eux en possèdent déjà une.
Les systèmes de sécurité ne manquent pas d’en intéresser plus d’un non plus : ils sont classés 3ème parmi les objets les plus connus et achetés. Ils sont suivis par les lunettes, les bracelets et la voiture, qui sont connus d’environ 30 % des internautes.
Pour le moment, 48 % des internautes ont encore un a priori « gadget » sur ces nouveaux équipements, mais une bonne part d’entre eux les jugent très positivement : ils sont « intelligents » pour 38 % des interrogés et « utiles » pour 30 % d'entre eux. Les systèmes de sécurités sont les premiers à être cités en tant qu’objets connectés utiles, devant les téléviseurs et les voitures.
En particulier aux yeux des femmes âgées de plus de 25 ans et pour 43 % des internautes, ces objets sont considérés comme intrusifs ou inquiétants, ce qui peut constituer un frein à l’achat. Les lits connectés, les vêtements ou les systèmes de sécurité sont les principaux objets de ces craintes.
L’étude offre globalement de belles perspectives à cette filière, qui bénéficie par ailleurs des projections les plus encourageantes. Selon les estimations des experts, il devrait y avoir plus de 50 milliards d’objets connectés à travers le monde en 2025. Et le secteur continue de stimuler le monde entrepreneurial. Du 9 au 11 décembre, les objets connectés étaient à l’honneur lors de la conférence LeWeb qui avait lieu à Paris. Plusieurs conférences leur étaient consacrée.

Smartphone / TV connectée