Publicité : le mobile va-t-il s'imposer en 2015 ?

Depuis des années des experts de toutes sortes nous annoncent l’année du mobile…et si c’était enfin le cas ?

D’après l’étude conjointe du SRI et de l’Udecam, le mobile représente désormais près de 36% des audiences en ligne. Parallèlement à cette tendance, les investissements dans la publicité pour le mobile ont augmenté de 61 % en un an, atteignant un niveau de 136 millions d'euros. Malgré cette forte progression, la part du mobile dans les dépenses totales en termes de publicité numérique reste faible: à peine 10 % pour le premier semestre 2014.
Notre rôle en tant qu’experts de la publicité digitale ne sera-t-il pas, en 2015, d’essayer de convaincre les annonceurs de l’importance de développer leurs investissements en mobile ? Et le format vidéo ne peut-il pas justement nous aider à accompagner efficacement les marques sur ce média ?
En effet, la popularité croissante du format mobile va de pair avec d'autres mutations du marché publicitaire. Toujours d'après l’étude du SRI et l’UDECAM, le format vidéo est de plus en plus populaire auprès des internautes. Au premier semestre 2014, le chiffre d'affaire lié à la publicité vidéo est en augmentation de 34 %, atteignant un niveau de 91 millions d'euros.  On peut d’ailleurs supposer qu'à l'horizon fin 2015, le mobile accaparera une part significative du marché de la publicité vidéo en France.

Le format vidéo sur mobile présente de nombreux avantages qui expliquent son succès auprès des consommateurs mais c’est sa capacité de captation de l'attention qui en fait un véritable atout pour les marques.
Mais sur mobile, peut être le média le plus intime, la publicité ne peut pas se permettre d’être intrusive. Elle ne peut pas se contenter non plus de n’être qu’une duplication des spots TV. C’est pour cette raison qu’il est important de toujours essayer d'exploiter les fonctionnalités spécifiques du device pour permettre au mobinaute d'interagir avec la publicité. Cela peut prendre différentes formes comme par exemple lui proposer de secouer ou retourner son appareil pour voir apparaitre des informations nouvelles et complémentaires.
Les possibilités de ce device sont grandes. Et s’il nous oblige à faire preuve d’une plus grande exigence créative pour ne pas lasser ou déranger les mobinautes, il permet d’être au plus près de leur quotidien et de les accompagner tout au long de la journée ce dont aucun autre média ne peut se targuer.
2015 verra certainement naître de nouvelles expériences publicitaires et nous avons la responsabilité d’imaginer des dispositifs et formats à la hauteur des attentes des annonceurs sur ce device, et celles de mobinautes de plus en plus exigeants.

Media / Marché publicitaire