Dmexco, Jour 1 : les 5 points à retenir

Le grand salon allemand du marketing digital se tient les 14 et 15 septembre à Cologne. Compte-rendu de la première journée.

Pour son cru 2016, Dmexco voit les choses en (encore plus) grand. Un nouveau Hall ouvre ses portes (Hall 9) pour accueillir plus d’exposants et Cologne se trouve une fois encore prise d’assaut par les marketers du monde entier. Pour cette première journée de salon - souvent la plus intense - voici ce qu’il fallait retenir.

1. Le hashtag du jour :

Sans grande surprise, le hashtag le plus utilisé de Cologne pendant deux jours est #dmexco2016. Souvent accolé aux classiques #adtech #digital #advertising #programmatic, cette année un petit nouveau a fait le buzz : #virtualreality. Si certains stands proposaient effectivement aux visiteurs de tester les dernières lunettes de réalité virtuelle, c’est avant tout un sujet qui a attiré la foule lors de conférences affichant complet. Buzz ou vraie tendance ? Affaire à suivre…

2. La news du jour :

On retiendra celle des frenchies de TabMo (cocorico !) qui ont profité de Dmexco pour dévoiler Hawk, leur nouvelle plateforme dont la promesse est de réunir créativité, mobile et programmatique.

3. La phrase du jour :

Nous retiendrons « Publishers need education…they need to take control of the programmatic tech stack ». Elle nous vient de David Goddard, Global Head of Programmatic Trading à la BBC lors d’un panel intitulé «  Programmatic Advertising in Europe: Spend, Strategies and Models for the Future ».

4. Les chiffres à retenir

Les chiffres du jour nous viennent de Snapchat qui a clôturé la journée avec une conférence qui a fait salle comble. Pur produit mobile, Snapchat tente de séduire les annonceurs grâce à son reach et à ses performances.

  • ·         25-30 minutes : c’est le temps moyen passé par jour sur Snapchat, qui compte aujourd’hui plus de 150 millions d’utilisateurs.
  • ·         x2.5 : cela serait l’impact des offres publicitaires de Snapchat sur l’intention d’achat (par rapport à la moyenne sur mobile)
5. Le fun fact

Avec plus de 900 exposants cette année sur le salon, il a fallu déployer des trésors de créativité (et de folie) pour attirer les visiteurs sur les stands. On retiendra par exemple l’idée très osée de Acquia (Hall 8), qui propose aux visiteurs de se faire tatouer. Par un vrai tatoueur. Certains auront-ils osé le « Dmexco For Ever » ?

Snapchat / Réalité virtuelle