L’impact des posts imagés sur les réseaux sociaux

Les marques et les agences sont en train de développer des techniques « d’écoute visuels » pour mieux comprendre les sentiments exprimés au travers des Emojis et des Gifs.

Oreo crée du buzz sur les réseaux sociaux grâce aux Memes et à la communication visuelle. Les Memes et les gifs dominent les flux sociaux, leur expansion pourrait d’ailleurs causer des problèmes pour ceux qui utilisent les réseaux sociaux pour se renseigner, à mesure que les mots diminuent et que les conversations basées sur l’image deviennent la nouvelle forme de communication.

Plus de 80 millions de photos sont uploadées chaque jour sur Instagram et les utilisateurs regardent six milliards de vidéos sur Snapchat chaque jour, selon Brandwatch, alors que Twitter dit que plus de 100 millions de gifs furent partagé sur sa plateforme en 2015.

« Les gens n’écrivent plus maintenant pour partager leurs émotions, ils prennent des photos » nous dit Darren Jones, directeur des réseaux sociaux de Post Office. « C’est un espace de plus en plus grand, car plus de gens prennent et partagent des photos sur Instagram – C’est quelque chose que je garde en tête pour ma prochaine campagne. »7

Selon Pollyanna Ward, directrice des médias numériques et sociaux chez Mondelez, les marques doivent « aller de l’avant avec les consommateurs et les utilisateurs de ces plateformes » et que c’est « d’une manière naturelle que le décor a changé ».

Elle ajoute que « C’est une nouvelle façon pour les consommateurs de parler de nous. Si quelqu’un post un Meme sur Oreo, c’est à nous de savoir si c’est positif – ou si c’est négatif nous devons essayer de comprendre pourquoi ».

La compréhension visuelle est la prochaine étape pour les fournisseurs, ce sont leurs plateformes qui devront se développer pour permettre aux marques de voir ces données. Beaucoup identifient déjà les sentiments à travers les Emojis et les autres peuvent identifier les logos de marques dans les images grâce à l’Intelligence Artificielle et aux avancements dans la puissance de calcul.

Les marques doivent « se développer avec » et se tourner vers ces fournisseurs, nous explique Richard Bassinder, responsables des réseaux sociaux chez Yorkshire Building Society. « Il y a des choses comme la compréhension de l’image dans les Emojis, qui sont intéressantes, car cela nous donne une vision universelle de la compréhension du sentiment – et si nous pouvons rechercher et catégoriser les Emojis, cela peut nous donner une nouvelle façon intéressante de voir les choses ».

Il ajoute ensuite que « c’est plus dur » mais que « une partie du nouveau monde du marketing s’adapte à la façon dont les gens veulent communiquer et s’ils veulent communiquer à travers les images et les Emojis, nous devons les soutenir dans ça ».

Les l'ont bien compris et se servent de la tendance pour leur travail. Il est peut aussi être intéressant de garder à l’esprit l'impact de des images sur les gens, lors de la création de site internet.

Réseaux sociaux / Twitter

Annonces Google