Le règne des réseaux sociaux chez les jeunes étudiants

Facebook, Snapchat, Twitter... les réseaux sociaux envahissent nos smartphones et par la même occasion notre quotidien. Le salon étudiant en ligne Diplomeo s’est penché de plus près sur les pratiques digitales des étudiants âgés de 17 à 27 ans dans une enquête "Paroles aux jeunes".

Aujourd’hui, une grande majorité de la population française détient un, voire plusieurs comptes sur les réseaux sociaux. Et il semblerait que le phénomène ne soit pas prêt de s’estomper. Le sondage, mis en ligne par la plateforme d‘orientation Diplomeo, vient de mettre en lumière les pratiques digitales des jeunes. Le réseau social Facebook demeure toujours plébiscité par les étudiants, car 93 % des jeunes détiennent un compte sur cette plateforme.

Facebook monopolise toujours le marché des réseaux sociaux
Facebook réussit le pari de constamment se renouveler et attire chaque année de nouveaux adeptes. La nouvelle fonctionnalité qui permet aux internautes d’exprimer leurs émotions a remporté un franc succès. Les réactions sont amenées à prendre de l’importance par rapport aux « likes ». 

La nouveauté est essentielle pour conserver une place de leader : Facebook est le réseau social préféré pour 45 % des étudiants et 74 % des jeunes interrogés déclarent se rendre plusieurs fois par jour sur Facebook. Une dépendance révélatrice des nouvelles pratiques digitales des jeunes, mais les raisons pour lesquelles les étudiants se connectent aussi régulièrement paraissent honorables : les étudiants témoignent qu’ils se rendent sur les réseaux sociaux pour se tenir au courant des dernières informations et pour rester en contact avec ses proches. 

En revanche, un deuxième concurrent pourrait un jour détrôner la première place occupée par Facebook : il s’agit de l’application de partage de photos et de vidéos Snapchat. Cette application dispose de plusieurs fonctionnalités : elle permet d’envoyer à une liste de contacts des photos ou bien d’échanger des messages instantanés. Son fonctionnement intuitif et divertissant est très apprécié par ses utilisateurs. 
Les chiffres révélés par le sondage sont réellement impressionnants et ne font que confirmer la nette progression de Snapchat ces dernières années : 82 % des étudiants français déclarent s’être inscrit sur ce réseau social et 19 % considèrent Snapchat comme leur réseau social favori. Pendant ce temps, Twitter peine à attirer les jeunes : seulement 53 % d’entre eux déclarent avoir un compte sur ce réseau social.
Le culte tout-puissant des plateformes d’images ?
Instagram, Snapchat, Pinterest... Les plateformes de partage d’images sont devenues en quelques années des moyens de communication à part entière : les jeunes entretiennent leur réputation et soignent leurs images via les réseaux sociaux. Nombreux sont ceux qui partagent régulièrement des clichés de leur dernier voyage exotique ou des derniers achats vestimentaires.

L’objectif pour tous ces jeunes consiste à réunir une vaste communauté et à influencer leurs abonnés qui se comptent en milliers pour les comptes les plus prestigieux. Ce phénomène s’est par ailleurs transformé en nouvelle stratégie marketing : les marques proposent aux internautes des partenariats via les réseaux sociaux. La concurrence entre Snapchat et Instagram est rude, car Instagram recueille les faveurs de 18 % des étudiants en tant que réseau social préféré. 

La dimension éphémère est caractéristique de Snapchat, car les photos envoyées ne sont visibles que pendant quelques secondes tandis que les internautes sont invités à publier des commentaires sur Instagram. Les chiffres du sondage sont éloquents : ils révèlent même des disparités entre les filles et les garçons interrogés. Les étudiantes sont plus nombreuses que les étudiants à considérer une plateforme de partage d’images comme réseau social favori comme Snapchat ou bien Instagram. Quelques autres différences sont notables entre les pratiques digitales des filles et des garçons. 86 % des étudiantes françaises possèdent un compte sur Snapchat contre 77 % des garçons et 70 % des étudiantes sont inscrites sur Instagram contre seulement 56 % des garçons. Les pratiques digitales des étudiants témoignent de l’omniprésence des réseaux sociaux dans la vie quotidienne. Ils sont également devenus incontournables dans le paysage médiatique actuel. 

En effet, la présence des médias sur Facebook ou Twitter est indéniable, mais les jeunes ne sont pas uniquement les premiers concernés, les adultes partagent en masse des articles provenant de la presse quotidienne. Quelques médias français, dont L’Équipe ou Le Monde, ont récemment rejoint la plateforme Snapchat afin d’attirer une audience plus jeune. La tendance des réseaux sociaux n’est décidément pas prête de faiblir.

Facebook / Réseaux sociaux