Géolocalisation indoor : comment ça marche ?

Géolocalisation indoor Quelles sont les technologies de la géolocalisation indoor ? Quels sont ses usages et les acteurs présents sur le marché ? Pour quelles perspectives d'évolution ? Le JDN fait le point.

1 / Qu'est-ce que la géolocalisation indoor ?
Egalement connue sous les appellations indoor location ou indoor positioning, la géolocalisation indoor permet de connaître, avec une précision plus ou moins grande, la localisation d'une personne ou d'un produit dans un espace ou un lieu dans lequel l'accès aux satellites et les données GPS ne sont pas disponibles. On retrouve aujourd'hui des systèmes de géolocalisation indoor dans plusieurs types de lieux fermés comme les aéroports, les centres commerciaux ou culturels, les parcs d'expositions. Mais des expérimentations ont également été menées dans certains campus américains ainsi que des hôpitaux.

2 / Sur quelles technologies se base la géolocalisation indoor ?
La géolocalisation indoor se base sur des technologies sans fil que sont principalement le Wi-fi, le Bluetooth et l'UWB (Ultra Wide Band). La RFID (Radio Frequency Identification), via des puces actives ou passives, est également utilisée pour la géolocalisation d'équipements. C'est actuellement sur un mix de signaux Wi-Fi et Bluetooth que sont basées de nombreuses solutions du marché à destination des smartphones.

Mais il existe aussi des technologies plus exotiques comme la géolocalisation indoor par ultrason ou par infrarouge, mais elles sont loin d'être aussi répandues, essentiellement pour des limitations de portée et l'impossibilité de fonctionner au travers des murs.

Enfin, des systèmes de géolocalisation indoor "par le réseau" (comme la brique de service MSE de Cisco) adossés aux réseaux Wi-Fi permettent de réaliser en temps réel une cartographie des flux des personnes circulant sur un site couvert en Wi-Fi, à partir des données de connexions Wi-Fi émises par leurs smartphones.

3 / Comment fonctionne la géolocalisation indoor par Wi-Fi ?
"La géolocalisation indoor par Wi-Fi s'appuie sur les réseaux Wi-Fi public ou privé existants. Elle consiste à effectuer des mesures de puissance Wi-Fi à différents endroits d'un site donné, en déclarant des positions sur un plan, puis d'injecter cette cartographie du signal Wi-Fi ainsi constituée dans les smartphones des utilisateurs", indique Xavier Petit, responsable marketing télécom chez Hub One. "La solution consiste alors en une brique logicielle, intégrée dans une application mobile du smartphone, qui combine cette cartographie avec un algorithme de positionnement pour déterminer, en temps réel, la position de l'utilisateur".

4 / Est-il possible d'améliorer la précision de la géolocalisation indoor par Wi-Fi ?
Oui. L'astuce consiste à utiliser les senseurs MEMS (Micro-Electro-Mechanical Systems) des terminaux mobiles des utilisateurs à la base des fonctions de boussole, d'accéléromètre, et de gyroscope. Cela permet notamment de combler les trous de couverture Wi-Fi et compléter le maillage de ce réseau. Une source supplémentaire de signal radio peut également être ajoutée sur un site avec la mise en place de balises Bluetooth indépendantes et dotées de piles longue durée, de type Bluetooth Low Energy (BLE). C'est précisément par exemple ce que le Parc d'Exposition de Paris (Porte de Versailles) a mis en place.

5 / A quels usages répond la géolocalisation indoor ?
Les usages de la géolocalisation indoor pour les propriétaires ou exploitants d'espaces fermés de grande taille (aéroports, centres commerciaux...) sont nombreux. Aéroports de Paris a par exemple mis en place depuis 2012 la géolocalisation indoor pour ses 600 000 mètres carrés de surface, en utilisant Pole Star, et avec l'accompagnement conseil de Hub One. La société y recourt par exemple pour aider les passagers à s'orienter dans les aérogares, les aider à trouver le parcours vers leur porte d'embarquement, un parking, un ascenseur, un restaurant ou une boutique à proximité.

Parmi les autres usages, on trouve également le calcul de temps d'attente par Bluetooth (également mis en place par ADP) : deux balises Bluetooth en entrée et en sortie d'une file d'attente permettent par exemple d'écouter les connexions Bluetooth des smartphones, et ainsi calculer la durée d'attente d'une file pour en informer les voyageurs. Dans d'autres sociétés, on note aussi le suivi de flux passagers par le réseau Wi-Fi (brique Cisco MSE) qui permet de suivre les données anonymisées d'utilisateurs se déplaçant sur un site à partir des données de connexions Wi-Fi des smartphones dont la puce Wi-Fi est allumée.

La géolocalisation indoor permet également aux usagers de se repérer dans un espace fermé, d'avoir accès à une fonction d'itinéraire ou encore de connaître les commerces et boutiques présents sur le parcours qu'ils vont emprunter. "La prochaine étape de la géolocalisation indoor sera d'aller au-delà du signalement des POI et signaler par exemple à l'utilisateur les promotions pratiquées dans les boutiques qu'il va croiser via du push marketing et du couponing", indique Xavier Petit.
 

6 / Quelles solutions de géolocalisation indoor trouve-t-on sur le marché ?
Il existe de nombreuses solutions de géolocalisation indoor sur le marché (lire l'article : Cinq solutions françaises de géolocalisation indoor). En France, on trouve notamment celles proposées par Pole Star et Insiteo (géolocalisation Wi-Fi et BLE) mais également par Fidzup (géolocalisation par ultrason) ou encore Tictag et Ubudu (géolocalisation BLE). Côté Ultra Wide Band, on notera la présence des français BlinkSight et BeSpoon.

Mais d'autres acteurs se sont lancés comme les poids-lourds Apple (qui a racheté WiFiSlam pour 20 millions de dollars en mars 2013) et Google qui y voient un développement naturel à leur offre de cartographie (Maps pour Google et Plan pour Apple). Et un moyen complémentaire pour les monétiser. Mais Aéroports de Paris, comme d'autres gestionnaires de sites publics, aurait ainsi préféré développer son propre système de géolocalisation indoor plutôt que souscrire à l'offre de Google (étudiée dans le cadre du projet), afin de rester maître de ses données.

7 / Quelles sont les perspectives de développement du marché de la géolocalisation indoor ?

Le cabinet ABI Research évalue le marché de la géolocalisation indoor à 4 milliards de dollars à horizon 2018. En 2014, près de 25 000 systèmes de géolocalisation indoor devraient avoir été déployés dans le monde sachant que le cabinet table sur une explosion de la technologie Bluetooth Low Energy (BLE) au cœur de nombreux réseaux de géolocalisation indoor.

Wifi / Bluetooth