Google continue son offensive sur le paiement en ligne

Le géant vient de racheter Softcard Technology et a signé un accord avec de grands opérateurs américains de téléphonie pour pré-installer son Google Wallet sur les mobiles.

Google ne compte pas se laisser distancer dans le secteur du paiement mobile. Si son porte-monnaie électronique, Google Wallet, n'a pour l'instant jamais décollé, le géant ne compte pas abandonner le paiement mobile –et souhaite à tout prix contrer l'arrivée d'Apple sur le marché et concurrencer Apple Pay. Google vient ainsi de racheter les brevets et technologies de Softcard, qui est à l'origine d'une application de paiement homologuée par les principaux opérateurs de téléphonie américains (Verizon, AT&T, T-Mobile USA).

Google Wallet pré-installé sur les mobiles Android

Le géant en a surtout profité pour annoncer avoir signé un accord avec ces mêmes opérateurs, qui prévoit que son Google Wallet (amélioré par la technologie Softcard) sera pré-installé sur leurs mobiles Android. L'accord prendra effet dès cette année et devrait apporter à Google un avantage considérable pour populariser son application face à Apple Pay. Jusqu'ici, Google Wallet avait justement été pénalisé par le refus des opérateurs de l'homologuer sur leurs mobiles. Ne restera plus, désormais, qu'à convaincre les utilisateurs de la supériorité de l'application de Google face à ses -nombreux- concurrents.

Selon Re/code, Google s'est contenté d'acheter la technologie et les brevets de Softcard, mais aucun employé de la société ne rejoint son giron. Dans un post de blog, Softcard annonce que ses utilisateurs peuvent toujours utiliser son application mobile pour le moment, sans préciser si elle sera fermée dans le futur.

Samsung se prépare à entrer dans la bataille

Samsung, de son côté, a récemment racheté LoopPay, qui a développé une technologie de paiement sans contact pour terminaux mobiles et le porte-monnaie électronique qui va avec.Surtout, contrairement au NFC d'Apple Pay, LoopPay est déjà compatible avec 90% des commerces aux Etats-Unis. Samsung ne devrait ainsi pas tarder à annoncer également le lancement de son propre système de paiement mobile. Signe que tous les géants du Web comptent bien se lancer dans la bataille pour s'emparer du marché avant qu'Apple ne le préempte totalement.

Etats-Unis / Google