Comment Accor veut profiter de l'Apple Watch

Comment Accor veut profiter de l'Apple Watch Le groupe hôtelier qui veut se mettre à l'heure digitale mise beaucoup sur le mobile... et sur la montre connectée d'Apple.

"Ce seront selon nos estimations près de 10 millions d'Apple Watch qui seront vendues dans le monde en 2015", a lancé Thomas Husson, vice-président chez l'institut Forrester, à l'occasion de la conférence organisée par l'agence UserAdgents sur la montre connectée d'Apple. Et de préciser que ce succès annoncé est autant "une occasion de créer de la préférence de marque que de la détériorer en sur-sollicitant l'utilisateur".

Car si, comme il le rappelle, 29% des Français en ont assez de sortir leur smartphone de leur poche, et qu'à ce titre l'Apple Watch peut devenir une interface de communication marque-client privilégiée, la frontière est ténue entre service à valeur ajoutée et push abusifs. Et cette frontière est justement balisée par ce que les experts d'Apple nomme les "gold informations". C'est-à-dire les services qui méritent d'être déportés depuis le smartphone jusqu'au poignet. Une logique qui a présidé au lancement de l'application pour Apple Watch d'Accor. 

accor 2
Capture d'écran de l'application version montre connectée.  © Apple Watch

"Au delà de la volonté d'être vu comme un acteur audacieux dans un secteur où des pure-players comme Booking et AirBnB émergent, il y avait surtout l'envie d'apporter à nos clients un service à valeur ajoutée avant, pendant et après le séjour", confirme Renaud Japiot, vice-président en charge des opérations digitales du groupe hôtelier. Disponible en 10 langues, cette application Accorhotels fonctionne dans le prolongement de l'application présente sur le smartphone.

Elle permet notamment de mettre en avant les hôtels et destinations du moment et de gérer les réservations en cours sur Accorhotels. "Nos clients pourront ainsi accéder à toutes les informations utiles sur leurs réservations (date d'arrivée, nombre de nuits, nombre de personne) et être prévenus de l'ouverture de leur e-check in." De quoi leur permettre de gérer au mieux leur arrivée. Sur place, ils pourront également être informés des services de l'hôtel (wifi gratuit, parking, spa, piscine....) et accéder à un plan interactif des locaux. 

Et Renaud Japiot voit déjà plus loin : "On peut tout à fait imaginer que l'Apple Watch aura un rôle à jouer en matière de conciergerie de luxe". Interrogé sur l'utilisation du smartphone ou de la montre comme clé d'hôtel, un projet initié notamment par la chaîne américain Hilton, il explique que "proposer l'alternative entre clé physique et virtuelle est bien évidemment un concept auquel nous réfléchissons mais que les rapports humains resteront toujours clés dans la relation qui lie une marque à ses clients." D'autant qu'il rappelle que déployer un tel dispositif au sein de plusieurs centaines d'établissements est loin d'être une sinécure. 

Autour du même sujet

Comment Accor veut profiter de l'Apple Watch
Comment Accor veut profiter de l'Apple Watch

"Ce seront selon nos estimations près de 10 millions d'Apple Watch qui seront vendues dans le monde en 2015", a lancé Thomas Husson, vice-président chez l'institut Forrester, à l'occasion de la conférence organisée par l'agence...