Ergonomie : les règles d'or d'une appli mobile réussie S'appuyer sur les "accélérateurs" d'interaction

Beaucoup plus que l'ordinateur, la télévision ou la tablette, le mobile est l'écran personnel par excellence. Tirer parti de cette opportunité de personnalisation d'un service permet d'en faciliter et d'en accélérer l'usage. Qu'ils soient personnalisables ou non, divers types d'éléments font office "d'accélérateurs" d'une application mobile. "Il est indispensable de réfléchir à l'intégration de ce type d'éléments dès la conception d'une application", explique Alex Kumermann, de Clicmobile. 

 

le cybarmarché houra propose de réutiliser les listes de courses déjà effectuées
Le cybarmarché Houra propose de réutiliser les listes de courses déjà effectuées © Capture d'écran / Houra

"Tous l'historique d'interaction d'un utilisateur avec l'application peut potentiellement servir d'accélérateur", remarque Laure Sauvage. Un éditeur d'application mobile peut par exemple garder en mémoire les recherches récentes ou les plus fréquentes pour les mettre en avant lorsque l'utilisateur entame une nouvelle recherche. L'utilisation de l'historique d'interaction ou de la connaissance client en général peut en plus éviter au mobinaute de saisir plusieurs fois les mêmes informations (adresse e-mail, nom, etc.) le concernant. 

 

Il est également possible de proposer des listes d'éléments favoris pour épargner à l'utilisateur la répétition d'une action plus ou moins longue et pénible. Dans son application mobile, le cybermarché Houra.fr a propose par exemple à l'utilisateur d'accéder à ses listes de courses personnelles, déjà stockées sur son compte client. L'application officielle de la RATP permet de son côté de mémoriser ses gares, stations de métro ou arrêts de bus favoris afin d'y accéder plus rapidement, pour consulter les prochains passages par exemples. 

 

En dehors de toute personnalisation, d'autres "accélérateurs" permettent d'économiser le temps du mobinaute. "Les services d'auto-complétion sont très appréciés des utilisateurs", note Alex Kumermann. Ces outils permettant de pousser des suggestions de texte au fur et à mesure de la saisie peuvent notamment être utilisés dans un moteur de recherche ou pour remplir des champs "fermés" (liste des villes de France, des modèles de voitures d'une marque automobile). Un éditeur peut également utiliser les fonctions GPS d'un mobile pour pré-remplir certains champs de formulaires (pays, code postal, etc.). Cette personnalisation est d'autant plus conseillée que la saisie de texte sur un écran réduit reste délicate. 

Telecoms 2.0 / Application iPhone