Pourquoi la mesure d'audience mobile n'est pas (encore) fiable Le cas de l'iPad et des tablettes

Qu'il s'agisse de modèles utilisant exclusivement des connexions wi-fi ou la 3G, les tablettes sont actuellement exclues du champ de la mesure de l'Internet mobile par Médiamétrie. Car malgré l'enthousiasme médiatique suscité par l'iPad, la consommation Internet des tablettes reste anecdotique en France. "L'iPad en France représente seulement 0,17 % des connexions mobiles, selon notre solution site-centric eStat", explique Tiphaine Goisbeault. Il existe par ailleurs peu de tablettes concurrentes sur le marché français. Faute d'une consommation suffisamment massive pour justifier la mise en place d'une mesure, Médiamétrie préfère donc attendre. 

 

a mi-chemin entre un mobile et un ordinateur, l'ipad n'a pas été inclus dans la
A mi-chemin entre un mobile et un ordinateur, l'iPad n'a pas été inclus dans la mesure d'audience © Courtesy of Apple

L'entreprise compte bien cependant se pencher sur l'audience des tablettes tactiles. Mais en plus d'une masse critique de visiteurs, l'autre enjeu concernant les tablettes est de déterminer si leur consommation Internet relève de l'Internet fixe ou de l'Internet mobile. Ces périphériques sont en effet à mi-chemin d'un ordinateur portable et d'un smartphone. Steve Jobs lui-même n'a pas tranché la question. Le patron d'Apple refuse en effet d'assimiler l'iPad à l'un ou à l'autre

 

D'autres acteurs l'ont fait pour lui. Interrogé début novembre sur l'absence d'application Facebook pour l'iPad, le fondateur du réseau social, Mark Zuckerberg s'est justifié en expliquant que la tablette d'Apple n'est pas selon lui un appareil mobile mais bien un ordinateur. Or Médiamétrie exclut déjà de la mesure de l'Internet mobile les clés 3G, qui utilisent le réseau des opérateurs mobiles pour connecter un ordinateur à Internet. De nombreux acteurs rapprochent au contraire l'iPad d'un smartphone. "Quel que soit le choix de rattacher les tablettes à l'Internet fixe ou mobile, il appartiendra aux publicitaires", résume Tiphaine Goisbeault. 

Telecoms 2.0 / IPad