Pourquoi la mesure d'audience mobile n'est pas (encore) fiable Le casse-tête de la mesure des applications

Pour Médiamétrie, la mesure d'audience de l'Internet mobile est beaucoup plus simple à mettre en place pour les sites (qu'ils soient ou non conçus spécialement pour l'Internet mobile) que pour les applications. "Les sites sont mesurés automatiquement depuis les logs des opérateurs, explique Tiphaine Goisbeault, directrice du pôle Télécom et Equipement de Médiamétrie. Mais il existe encore une énorme hétérogénéité dans la façon dont les applications sont développées. Pour les mesurer, nous avons besoin que les éditeurs y incluent certaines informations." Ce qui n'est pas toujours le cas. 

 

Depuis le début de l'année, Médiamétrie travaille en partenariat avec le Geste pour informer les éditeurs d'applications. Ces derniers doivent créer un appel http permettant à Médiamétrie d'identifier l'url de lancement de l'application ainsi que le type de contenu ("content-type") de l'application. Si une application ne fournit pas ces informations, ou si cet appel n'est pas réintégré lors d'une mise à jour de l'application, l'audience de cette dernière ne peut être suivie par Médiamétrie. "Dans de nombreux cas, les éditeurs n'ont pas intégré cet appel, tout simplement parce qu'ils n'ont pas la main sur leur application", estime Tiphaine Goisbeault. 

 

"C'est la première fois que nous mettons cela en place, il faut que tout se structure", explique Tiphaine Goisbeault, qui assure que l'institut de mesure d'audience a tout fait pour ne pas défavoriser un acteur par rapport à d'autres. Médiamétrie assure faire le maximum pour inciter les éditeurs à harmoniser leurs applications pour favoriser la prise en compte d'un plus grand nombre d'applications pour le quatrième trimestre 2010. Sur cette période, 540 applications devraient ainsi être comptabilisées, contre 407 au cours du troisième trimestre, assure Tiphaine Goisbeault. A titre de comparaison, 5 286 sites ont été comptabilisés par Médiamétrie au troisième trimestre.

Telecoms 2.0 / Médiamétrie