Comment Google veut lutter contre la fragmentation de son OS

Le géant a beau dominer le marché des smartphones, les nombreuses versions de son OS proposées par les fabricants limitent ses perspectives.

Si la main mise d'Android sur l'écosystème des smartphones, loin de se démentir, s'accentue d'année en année, elle s'accompagne d'une fragmentation de l'OS, avec le lancement par les fabricants de smartphones sous différentes versions. Avec encore 6 versions et autant de problématiques différentes lorsqu'il s'agit de la sécurité ou du développement des applications, il est difficile pour Google de construire un écosystème viable et pérenne. Rares sont, par exemple, les smartphones à disposer de la dernière version, 4.4 kitKat. Aucun des smartphones de Samsung n'en est d'ailleurs équipé. 

Prenant le problème à bras le corps, Google aurait décidé, selon le site mobileBloom, d'imposer des fenêtres de certification au-delà desquelles certaines versions ne seront plus acceptées. Pour que leur smartphone accède aux services Google et Google Play Store, les fabricants devront utiliser la version la plus récente d'Android. Cette certification aura une validité limitée dans le temps, de 9 mois après la mise à disposition d'une nouvelle version d'Android

 

Google / GEANT