iPhone contre Android : le match Fragmentation : avantage à l'iPhone

Lorsqu'il s'agit d'arrêter une stratégie en matière d'applications mobiles, la fragmentation des terminaux utilisant un même système d'exploitation peut compliquer sérieusement le travail de développement. Une problématique qui s'ajoute à la question de la multiplicité des OS présents sur le marché.  

 

Chez Apple, la fragmentation des OS est très limitée puisqu'elle dépend généralement de la version de l'iPhone, seul téléphone à utiliser iOS. Selon l'éditeur américain Bump Technologies (qui édite l'application Bump téléchargée plus de 15 millions de fois), les versions antérieures à iOS 4 représentent à peine 10 % de sa base utilisateurs. Cette part pourrait cependant évoluer avec le lancement probable d'un iPhone 5, doté d'une nouvelle version d'iOS. 

 

Côté Android, la situation est plus délicate, même si Google a beaucoup travaillé à réduire le morcellement de son OS. Les nombreuses versions d'Android et le processus de mise à jour des terminaux long et complexe (les mises à jour sont développées par Google, mais les fabricants de terminaux et les opérateurs doivent les valider et y ajouter leurs couches logicielles), entraîne une grande fragmentation des versions d'Android utilisées. Il faut y ajouter une multiplicité de terminaux, n'utilisant par exemple pas les mêmes définitions d'écran.  

 

"Cela rend le développement d'une application Android beaucoup plus complexe que celui d'une application iPhone, note Paul-Louis Belletante, de Bemobee. Pour un acteur qui souhaite se lancer sur le mobile, il est donc plus simple de démarrer avec l'iPhone, pour lequel tout est cadré. Il sera plus aisé d'envisager ultérieurement un portage de l'application pour Android."  

 

A cette fragmentation des smartphones, il faut également ajouter celle à venir des tablettes. Même si ce marché reste naissant, les éditeurs d'applications doivent commencer à intégrer une réflexion sur ce nouveau type d'écran dans leur stratégie mobile. Le constat reste similaire à celui des téléphones : Apple dispose d'une seule tablette, l'iPad, alors qu'Android devrait voir émerger plusieurs produits dont les définitions d'écrans devraient également varier.

Android / IPhone