iPhone contre Android : le match Publicité : Google mène la danse, en attendant iAd

Android n'est pas démuni en matière de leviers de monétisations d'applications. Google, qui tire déjà l'essentiel de ses revenus de la publicité profite également du potentiel de la réclame sur mobile. La publicité est en effet relativement bien acceptée par les utilisateurs d'Android, en contrepartie d'un plus grand nombre d'applications gratuites. "On observe de meilleures performances de la publicité sur Android et le marché du search sur mobile reste tiré par Google en France", note Renaud Ménérat, de UserAdgents. 

 

le jeu 'angry birds', lancé en version payante sur iphone, a été porté en
Le jeu "Angry Birds", lancé en version payante sur iPhone, a été porté en version gratuite financée par la publicité sur Android © Capture d'écran / Rovio

Certains acteurs n'ont pas hésité à adopter le modèle publicitaire sur Android. L'éditeur de jeux Rovio, devenu célèbre pour son jeu "Angry Birds" a par exemple pris en compte cette différence pour porter son titre phare sur Android : après l'avoir initialement sorti sur iPhone en version payante, l'éditeur a choisi de le lancer sur Android en version gratuite, financée par de la publicité

 

Reste que la publicité sur mobile doit encore faire ses preuves. Avec des taux de clics moyens pouvant aller jusqu'à 1,5 % hors formats interstitiels (les taux de clics moyens des interstitiels se situent entre 10 et 15 %), la publicité sur mobile offre des performances honorables. Elles semblent pour l'instant essentiellement tirées par la nouveauté que représentent ces réclames, sur des supports sur lesquels les mobinautes n'ont pas encore les mêmes repères que sur le Web fixe. Selon une étude réalisée aux Etats-Unis par Harris Interactive pour l'agence de marketing mobile Pontiflex, 47 % des mobinautes auraient déjà cliqué sur une pub mobile par erreur

 

La donne pourrait cependant changer, avec la montée en puissance d'iAd, la régie publicitaire d'Apple. Lancée en fin d'année en France avec quelques annonceurs (Renault, Perrier, L'Oréal), iAd permet aux annonceurs de concevoir des publicités avec lesquels les mobinautes peuvent interagir sans quitter l'application dans laquelle ils sont en train de naviguer. Gérées par Apple, les créations publicitaires devraient offrir des taux de clics et d'engagement avec les marques (temps passé à interagir avec la publicité) forts. Cette plate-forme devrait par ailleurs offrir des critères de ciblage précis, puisque Apple est le seul à connaître de manière précise le profiling des utilisateurs d'iPhone

Google / Android