Microsoft réfléchirait à rendre Windows Phone gratuit

Peinant à percer en parts de marchés, le géant pourrait se développer plus facilement au sein des marchés émergents tels que l'Asie.

Le mois dernier, Microsoft annonçait à l'occasion du Mobile World Congress que de nouveaux fabricants de smartphones allaient utiliser son OS. Parmi eux, deux acteurs indiens, Lava and Karbonn, dont le site Times of India révèle qu'ils ont négocié d'utiliser Windows Phone sans devoir s'acquitter de frais de licence. Dans la mesure où Microsoft ne s'est pas exprimé publiquement, il est difficile de savoir si cette décision procède d'un changement stratégique majeur pour le géant qui facturait jusque-là l'utilisation de Windows Phone une vingtaine d'euros par smartphone. La source de Times of India parle plutôt d'une expérimentation.

Cet accord va permettre quoi qu'il en soit aux deux fabricants indiens de profiter de l'absence de frais de licences pour proposer des téléphones à prix bas, tout en préservant leur marge. Elle permettra à Microsoft d'améliorer sa position dans les pays émergents, lui qui plafonne à près de 5% de part de marché dans le monde, loin derrière Apple et Android, dont l'utilisation est gratuite. 

 

Asie / Microsoft