Ce qu'il faut retenir du Mobile World Congress de Barcelone Le "cloud" au service de la convergence des terminaux

On connaissait le "cloud" pour la sauvegarde des données et le fait de pouvoir y accéder de n'importe où à partir de n'importe quel terminal. Mais désormais, le cloud, c'est aussi la contextualisation de l'information qui pourrait se résumer par la question suivante : quels contenus ou services proposer à l'utilisateur en fonction du contexte d'utilisation et du terminal utilisé ?

 

jim balsillie, pdg de rim
Jim Balsillie, PDG de RIM © GIlles Blanc - JDN

"Nous avons passé plus de 100 ans à construire des réseaux. Maintenant, notre objectif pour les 20 prochaines années est de rendre ce réseau intelligent et de le monétiser " projette Hans Vestberg, Président et CEO d'Ericsson. Les scénarios de mise en oeuvre sont illimités.

 

Imaginons par exemple que Jean-Pierre, habitant en banlieue parisienne, doive se rendre à un rendez-vous programmé à 9 heures sur Paris. Or la ligne de train qu'il prend habituellement est ralentie à cause d'une avarie matérielle. Son agenda (hébergé sur le cloud) est informé des problèmes de train et "décide" donc d'avancer l'heure de son réveil. Son smartphone le réveille alors 30 minutes plus tôt pour l'assurer d'être à l'heure à son rendez-vous. Aujourd'hui on pense surtout au triptyque "smartphone, Internet fixe et tablette", mais dans le contexte de communication MtoM (Machine to Machine), il faut imaginer ce type d'applications avec votre voiture, votre réfrigérateur, votre machine à laver...

Telecoms 2.0 / Mobile World Congress