Ce qu'il faut retenir du Mobile World Congress de Barcelone Vers un décloisement des contenus

Comme le proclame l'un des slogans d'Apple, "Il y a une application pour tout !" C'est d'ailleurs grâce à ce modèle que l'Internet mobile avait enfin décollé. Mais aujourd'hui, l'applicatif tous azimuts est remis en question par les protagonistes du marché. D'une part, l'explosion du nombre d'applications disponibles pourrait nuire au marché en détruisant de la valeur, en raison de problèmes liés à la visibilité des applications sur mobile, à l'arrivée permanente de nouvelles applications gratuites qui nuisent au payant, etc. Ensuite, les éditeurs évoquent de plus en plus les coûts liés aux développements multiplateformes des applications.


Mais c'est "l'expérience utilisateur en silo" qui est la plus critiquée. En d'autres termes, les mobinautes doivent systématiquement passer d'une application à une autre en fonction de leurs besoins. Seul Facebook s'est imposé dans l'agrégation de l'ensemble des usages (s'informer, jouer, communiquer...). Or, quand on sait que Facebook représente plus de la moitié des pages vues sur mobile, chacun aimerait bien récupérer une part du gâteau, aussi petite soit-elle.

 

casey a. mcgee, senior marketing manager, microsoft
Casey A. McGee, senior marketing manager, Microsoft © Gilles Blanc - JDN

Pour Peter Chou, CEO de HTC, "Une consommation des contenus trop en silo nuit à la satisfaction des consommateurs de l'Internet mobile, car elle crée trop de ruptures dans les usages et dans la navigation. Cela devient trop complexe". C'est justement dans ce contexte que s'inscrit le halo de services HTCSense.com (qui combine stockage de photos, vidéos, applications sociales, communication). Même raisonnement chez Microsoft : "Windows mobile a justement été créé pour être l'interface qui va chercher à votre place les contenus dont vous avez réellement besoin. En plus, vous pouvez y accéder à partir de n'importe quel terminal", explique Casey A. McGee, Senior Marketing Manager chez Microsoft.

Telecoms 2.0 / Mobile World Congress