Yahoo rachète le spécialiste du tracking mobile Flurry

L'acquisition de la technologie de la start-up US moyennant plusieurs centaines de millions doit permettre à Yahoo de rebooster des revenus display déclinants.

Dans la palanquée d'acquisitions réalisées par Yahoo au cours de ces derniers mois, c'est sans doute la plus significative depuis celle de Tumblr et à plus d'un titre. Yahoo vient en effet de confirmer une révélation de Re/Code selon laquelle il venait de faire l'acquisition du spécialiste de la publicité mobile, Flurry. Une opération qui intervient prêt d'une semaine après la présentation des résultats de Yahoo au 2nd trimestre au cours de laquelle sa PDG, Marissa Mayer, a rappelé la nécessité de faire de l'Américain une société "mobile-first".

La technologie de Flurry, qui a été racheté selon Re/Code plusieurs centaines de millions de dollars, permet aux éditeurs de vendre leur inventaire mobile via une marketplace. Elle permet également aux annonceurs d'analyser le comportement des utilisateurs et évaluer les canaux qui ont été les plus efficaces au cours de leur campagne d'acquisition ou branding. Pas le moindre des atouts alors que Yahoo vient d'annoncer qu'il comptait près de 450 millions de visiteurs uniques sur mobile, soit le double de son audience lors de l'arrivée de Marissa Mayer deux ans plus tôt. D'autant que ce sont près de 50 partenaires qui utilisent la plateforme de Flurry côté DSP et sa technologie est intégrée au sein de 540 000 applications, comme l'a précisé son PDG, Simon Khalaf.

C'est dans une note postée sur Tumblr que Yahoo a confirmé l'information, expliquant "qu'en rejoignant Yahoo, Flurry aura les ressources pour optimiser les performances de la plateforme qui aide les développeurs à construire de meilleures applicatons, toucher les bons utilisateurs et explorer de nouvelles perspectives de revenus". Pour cause, alors que les annonceurs ne jurent aujourd'hui que par le multi-écran et que le principal enjeu est aujourd'hui de réussir à "identifier" un internaute quel que soit son device, la technologie de Flurry doit permettre à Yahoo de relancer des revenus display déclinants (en chute de 4% au 2nd trimestre 2014).

Visiteur unique