ACTU
 
25/02/2008

Doctissimo passe sous la coupe de Lagardère

Après AuFeminin, c'est au tour de Doctissimo de changer de mains. Cette fois-ci Lagardère remporte la donne. Objectif : renforcer ses pôles féminins, santé, entertainment et information sur le Net.
  Envoyer Imprimer  

 
En savoir plus
 
 
 

[modifié le 25/02/08] En juin 2007, AuFeminin, valorisé à l'époque à 284 millions d'euros, échappait au groupe Lagardère pour tomber dans l'escarcelle du groupe Axel Springer (lire Aufeminin.com racheté par le géant allemand Axel Springer du 28/06/07). Aujourd'hui, Lagardère revient dans la course des contenus féminins sur Internet en achetant pour 70 millions d'euros via sa filiale Lagardère Active Digital, 53,4 % du capital et 57,9 % des droits de vote de la société Doctissimo, spécialisée dans les contenus santé et féminins sur le Web.

 

Les actions de Doctissimo seront cédées au prix de base de 30,5 euros l'unité, soit une prime de 7,4 % par rapport au cours de clôture du 21 février 2008, de 13,2 % par rapport à la moyenne du cours sur 1 mois et de 21,7 % par rapport à la moyenne du cours sur 6 mois, indique la société d'édition.

 

Cette première opération portant sur les parts des fondateurs, sera suivie par une offre publique d'achat (OPA) au même prix (30,5 euros l'action) portant sur le reste du capital de la société. Ce qui au total, valorise le groupe Doctissimo à 138 millions d'euros. Cette acquisition n'a toutefois rien d'une surprise. En décembre dernier, Lagardère confirmait à l'AFP son intérêt pour le site de santé corroborant ainsi les rumeurs de rachat persistantes qui planaient depuis plus d'un an (lire Doctissimo, spéculation sur fond de rumeurs d'acquisitions du 14/11/07).

 

 
Doctissimo
 
  Secteur Santé, féminin  
  Capitalisation 138 millions d'euros  
  CA 2007 11,47 millions d'euros  
  CA 2006 8,65 millions d'euros  
  Effectif 40 personnes  
 
Source : Doctissimo
 

 

Mais quelle sera la puissance du groupe d'édition suite à ce rachat ? Ce faisant, Lagardère met la main sur une audience évaluée par Nielsen//NetRatings à 7,2 millions de visiteurs uniques en janvier 2008. Celle-ci recouvre différents segments : la santé et les femmes avec Doctissimo.fr qui totalise 5,7 millions de visiteurs uniques en janvier 2008 (source Nielsen//NetRatings) et Gyneweb.fr (100.000 visiteurs uniques), les jeunes avec Ados.fr (1,5 million de visiteurs uniques), les enfants et les mères avec Momes.net (500.000 visiteurs uniques), la culture avec Fluctuat.net (1,2 million de visiteurs uniques) et enfin les petites annonces avec 123-encheres.com, Annonces.org, Contactoo.com et Visez.com.

 

Une audience qui, au final, est constituée presque pour moitié d'hommes et de femmes. Ce qui devrait permettre au groupe Lagardère de conforter ses positions sur les contenus féminins et santé, segments qu'il occupe déjà via les sites Elles.fr, Infobebes.fr, Public.fr, etc, et lui procurer, selon les estimations du groupe, une audience sur le féminin de 6,5 millions de visiteurs uniques par mois (audience dédupliquée au 31 janvier 2008, Doctissimo-Lagardère).

 

Doctissimo restera autonome

Au delà le rapprochement entre les deux groupes devrait permettre à Lagardère de conforter son expérience dans les médias numériques et en particulier dans les domaines du communautaire et de la captation de trafic sur les moteurs de recherche. Objectif : "réaliser entre 5 et 10 % de son chiffre d'affaires dans le numérique en France dès 2008 grâce à l'acquisition du site Doctissimo", déclare Didier Quillot, président du pôle audiovisuel et magazines de Lagardère.

 

"A l'inverse, Doctissimo, qui est resté un groupe très franco-français, devrait pouvoir s'appuyer sur le groupe Lagardère pour se développer à l'international", déclare Laurent Alexandre, fondateur de Medcost et de Doctissimo. Il gardera toutefois son autonomie. Car si Cédric Tourney, directeur opérationnel de Doctissimo depuis 2007 rejoint les équipes de Lagardère en tant que président directeur général de Doctissimo en lieu et place de Laurent Alexandre, la société devrait garder ses locaux et continuer à gérer ses activités. De même, les effectifs de Doctissimo devraient demeurer inchangés

 

 
En savoir plus
 
 
 

En 2007, Doctissimo a publié un chiffre d'affaires de 11,5 millions d'euros, soit une progression de 33 % sur un an. La publicité représente le principal moteur de sa croissance. En 2007, elle représentait 73 % des revenus de la société (8,36 millions d'euros) et a plus que doublé sur un an. En fin de journée, l'action Lagardère perdait 0,42 % à la clôture de la Bourse vendredi 22 février au soir, tandis que Doctissimo gagnait 5,46 % à 29,55 %.


Sommaire Le Net Envoyer Imprimer Haut de page

Sondage

Ce qui vous a le plus embêté avec le bug de Google :

Tous les sondages