Journal du Net > e-Business >  Le Net >  Untitled Document > Tribune de Ségolène Royal
description brève de l'image
 
Ségolène Royal, candidate PS à l'élection présidentielle
 

Le développement d'une société de la connaissance ouverte est une chance extraordinaire pour tous. Il faut avant tout respecter ce qui la rend possible : les normes ouvertes et les logiciels libres, l'Internet neutre et équitable, un régime de responsabilité limitée des intermédiaires techniques qui favorise la liberté de s'exprimer et d'innover, la possibilité de construire du nouveau à partir de ce qui existe déjà. La logique du numérique échappe aux modèles de croissance et de diffusion habituels. Internet a créé des millions d'emplois sans qu'aucun business plan n'ait jamais été fait. Les anticipations dans ce domaine se révèlent à posteriori souvent erronées. Il faut donc réunir les conditions du développement et non pas vouloir en régenter le développement.


Reprendre pied dans l'économie numérique

 

La croissance du secteur des technologies numériques est le double de celle du reste de l'économie. Notre appareil statistique sous-estime d'ailleurs très largement la contribution au PIB des activités liées aux technologies numériques.


La France et l'Europe sont insuffisamment présentes dans l'économie du logiciel et dans les secteurs à très haute valeur ajoutée que sont les services sur Internet. Nous ne pouvons pas nous permettre de manquer les prochains rendez-vous technologiques. Il faut inverser la tendance.


"Augmenter les crédits publics pour l'innovation de 10 % par an"

Le Pacte Présidentiel prévoit d'investir massivement dans l'innovation et la recherche : augmenter pendant le quinquennat le budget de la recherche et les crédits publics pour l'innovation de 10 % par an.


Il prévoit aussi de :
Soutenir les PME avec la création de fonds publics régionaux de participation et en leur réservant une part dans les marchés publics.
Donner la priorité à l'investissement des entreprises avec un taux d'impôt sur les sociétés plus bas si le bénéfice est réinvesti et plus haut s'il est distribué aux actionnaires.
Sécuriser le parcours des jeunes créateurs en soutenant la création d'entreprises.


Le rapport Rocard recommande d'adapter le dispositif de type "Small Business Act" prévu dans le Pacte Présidentiel aux spécificités des entreprises numériques, d'encourager les logiques de type "investisseurs providentiels" et d'inciter les entreprises à développer des structures d'essaimage.


Sommaire Le Net Envoyer Imprimer Haut de page