On ne dit plus "community managers" mais "animateurs de communauté en ligne"

La Commission générale de terminologie et de néologie a choisi le terme "animateur, animatrice de communauté en ligne" pour évoquer le rôle de ces collaborateurs chargés de développer la présence d'un organisme sur Internet.

La "Commission générale de terminologie et de néologie", garante bénévole de la préservation de la langue française, se penche régulièrement sur le sens de ces néologismes qui ont essaimé avec l'arrivée d'Internet. Aujourd'hui, c'est le terme de "community manager" que la commission propose de remplacer par celui d'animateur de communauté en ligne, une traduction littérale cohérente avec les attributions de cette "personne chargée de développer la présence sur la toile d'une organisation publique ou privée en fidélisant un groupe d'internautes et en animant ses échanges dans des réseaux sociaux, des médias en ligne ou des forums ". La forme dite développée de cet intitulé devient "gestionnaire de communauté en ligne".

Reste à voir si, au contraire des termes "ramdam" et "mot-dièse" qu'elle avait proposés pour remplacer le "buzz" et le "hashtag", sa recommandation sera suivie par une communauté très friande d'anglicismes.

Community manager