Amazon Echo, le haut-parleur qui répond à vos questions

En dévoilant son haut-parleur intelligent baptisé Echo, Amazon espère faire oublier la débacle de son Fire Phone.

2420752 echo amazon devoile son haut parleur intelligent
Echo Amazon intègre un assistant personnel. © Amazon

Amazon ne semble pas échaudé pas l'échec cuisant du Fire Phone et des tablettes Fire HD : le géant américains continue d'innover dans le hardware et a présenté le 6 novembre Amazon Echo, des enceintes intelligentes. Le cylindre de 23 centimètres de hauteur n'est pas qu'un haut-parleur: c'est surtout un assistant personnel quelque peu similaire à Siri ou Cortana, les assistants personnels d'Apple et de Windows Phone. Mais contrairement à eux, Amazon a décidé de matérialiser son propre assistant dans un hardware dédié au lieu de le cantonner aux smartphones. 

Sept micros pour capter les commandes vocales

Connecté à Internet, Echo répond aux demandes des personnes qui se trouvent dans la même pièce. Il s'active grâce à la commande vocale "Alexa", au début de chaque requête. Entre autres usages, Amazon Echo peut par exemple donner la météo ou réciter les informations, servir de réveil, lancer une musique, enregistrer une liste de courses, épeler l'orthographe d'un mot....Le cylindre est capable d'entendre toutes les personnes se trouvant dans la pièce où il est disposé grâce à sept micros.

Mais Echo peut aussi, bien sûr, diffuser de la musique depuis Spotify ou iTunes en se connectant via bluetooth à un smartphone ou une tablette. Le haut-parleur à également accès à des radios en ligne et aux services d'Amazon.

Sur invitation uniquement

Amazon Echo ne sera pour l'instant proposé que sur invitation : les internautes doivents'inscrire sur le site du géant et espérer faire partie des élus... Puis débourser 199 dollars (ou 99 dollars pour les membres du programme Prime) pour tester enfin le dernier-né d'Amazon.

Depuis deux trimestres, Amazon accuse une baisse de ses résultats financiers nets et ses derniers résultats trimestriels se sont révélés bien en deçà des prévisions des analystes : Amazon a encaissé une perte nette de 437 millions de dollars, soit dix fois plus qu'au troisième trimestre 2013, et un chiffre d'affaires de 20,58 milliards de dollars, contre 20,84 milliards espérés par les analystes. Amazon table sur une croissance de 7 à 18% au dernier trimestre, bien moins que d'habitude. En cause : l'échec du Fire Phone, lancé cet été, qui n'a pas convaincu les consommateur malgré un prix cassé en septembre. Le géant américain a même avoué en avoir en stock pour 83 millions de dollars. Avec Amazon Echo, l'e-commerçant espère probablement inverser la tendance.

Amazon / Assistant personnel