La décision de Polaroïd de mettre le fondateur à la porte a été "l'une des choses les plus stupides que j'ai jamais entendues"

Edwin Land a réussi à mettre le doigt sur le croisement de l'art, de la science et des affaires. © Gstudio Group - Fotolia.com
Cela rappelle-t-il des souvenirs à Steve Jobs ?
"Vous savez, le docteur Edwin Land était un fauteur de troubles. Il a quitté Harvard pour fonder Polaroïd. Non seulement ce fut l'un des plus grands inventeurs de notre temps mais, plus important encore, il a réussi à mettre le doigt sur le croisement de l'art, de la science et des affaires et a bâti une entreprise pour en faire quelque chose de concret. Polaroïd a fonctionné pendant plusieurs années, mais finalement on a demandé à Edwin Land de quitter sa propre entreprise. C'est l'une des choses les plus stupides que j'ai jamais entendues. Donc, à 75 ans, Land a quitté l'entreprise qu'il a créée pour passer le restant de sa vie à s'adonner à la science pure, à essayer de déchiffrer le codage informatique des couleurs. Cet homme est un trésor national. Je ne comprends pas pourquoi des gens comme lui ne sont pas érigés en modèle. L'homme le plus incroyable qui soit n'est pas un astronaute ni un footballeur, c'est lui."