Données personnelles : les Français ont de moins en moins confiance en Internet

60% des Français estiment que l’usage d’Internet est risqué et 74% d’entre eux refusent d’être géolocalisés, selon une étude Caisse des dépôts/Acsel.

La confiance des Français dans le numérique ne cesse de s’éroder. Seuls 40% d’entre eux affirment avoir "globalement confiance dans l'usage d'internet", révèle le baromètre 2015 Caisse des dépôts/Acsel, réalisé en mars. A contrario, 60% jugent que l’usage d’Internet est risqué.

Les scandales de la NSA ou de fuite de données ont échaudé les utilisateurs. Un internaute sur cinq se dit "réticent à la communication d'attributs d'identité en ligne", contre 15% lors de la précédente enquête, en 2013, et 5% en 2009.

L’authentification par empreintes digitales ne séduit pas

Les internautes qui se refusent à acheter des produits en ligne invoquent diverses raisons. 38% d’entre eux mettent en avant les avantages des magasins physiques et assurent préférer "toucher les produits", contre 20% lors de l’enquête de 2011. 36% ne veulent pas communiquer leurs coordonnées bancaires en ligne (26% en 2011), 31% " n’aiment pas acheter à distance (15% en 2011). Par ailleurs, 50% des personnes interrogés disent ne pas avoir confiance dans les e-commerçants étrangers.

61% des répondants jugent risqué d’enregistrer leurs coordonnées bancaires sur Internet, contre 47% seulement en 2013. L’authentification par empreintes digitales pour le paiement mobile ne rencontre pas le succès auprès des internautes : les deux tiers (68%) ne sont pas intéressés.

Contre la géolocalisation et communiquer ses données de santé

Les internautes sont de plus en plus réticents à donner des informations personnelles. Si la proportion des répondants refusant d’être géolocalisés reste quasiment stable (74% contre 75% en 2013, soit les trois quarts des internautes), d’autres sujets deviennent plus sensibles. Seuls 18% des internautes interrogés affirment qu'ils communiqueraient en ligne des informations relatives à leur santé, contre 29% il y a deux ans. Et seuls 29% des répondants se disent prêts à mettre en ligne des photos, contre 49% en 2013.

Même son de cloche concernant les données récupérées via des objets connectés : 61% des internautes se disent "gênés" par le stockage de données des objets connectés et 86% le sont par "le partage de ces données avec d'autres acteurs, avec ou sans consentement". Enfin, 86% des internautes ne voient "pas d'intérêt à valoriser leurs données en échange d'avantages".

Acsel / Geolocalisation