Wikipedia bannit 381 comptes anglais pour fraude et extorsion

Wikipedia a supprimé plusieurs centaines de comptes influents qui proposaient aux auteurs d'articles refusés de mettre leurs contenus en ligne contre rémunération.

Wikipedia fait le ménage. L'encyclopédie collaborative annonce l'éviction de 381 comptes d'utilisateurs fautifs d'avoir entretenu et mis en avant des pages contre rémunération, sans en avoir fait état. Concrètement, ces comptes sont accusés d'avoir écrit en faveur de personnalités ou entités des publicités qui ne disaient pas leur nom. "La majorité de ces articles, liés à des entreprises, des hommes d'affaires ou des artistes, étaient de nature promotionnelle et contenait souvent des informations biaisées", explique ainsi Wikipedia. Et de citer l'exemple d'un fraudeur qui proposait d'assurer qu'un article reste en ligne moyennant trente dollars par mois.

La fondation Wikimedia ne proscrit pas la pratique de publication contre rémunération, à condition qu'elle soit effectuée en toute transparence. "Si vous êtes rémunéré - en avantage ou en nature, pour contribuer sur Wikipedia, vous devez mentionner l'identité de votre client ou employeur et votre lien ou affiliation avec ce client ou employeur, soit sur votre page utilisateur, soit sur la page de discussion des articles où vous intervenez", indique la plateforme au sein de la page "Contributions rémunérées" de l'encyclopédie en ligne.

Ici, l'enquête baptisée "Orangemoody" et menée par certains contributeurs de l'encyclopédie cet été, a mis en lumière tout un modus operandi qui consistait à des auteurs influents sur Wikipedia à repérer des articles refusés par les modérateurs (le plus souvent car la personne concernée n'était pas assez connue et ne méritait pas d'avoir sa notice) et contacter les auteurs de ces articles refusés pour leur proposer, moyennant rémunération, de faire en sorte que l'article soit mis en ligne malgré tout. Ce sont au total 210 articles qui ont été supprimés. 

A lire aussi :

 

Wikipedia / Modérateur