Tesla met à jour ses voitures avec un pilote automatique

Elon Musk a dévoilé une mise à jour majeure pour Tesla prévue pour jeudi 15 octobre. Et a mis fin à la polémique qui l'oppose à Apple sur le véhicule électrique préparé par la marque à la pomme.

Il faudra désormais s'y faire : les voitures - comme les téléphones - peuvent désormais bénéficier de nouvelles fonctions non pas en passant chez un garagiste mais en mettant leur logiciel à jour. Cela sera particulièrement le cas jeudi 15 octobre puisque Tesla devrait rendre disponible la version 7 du logiciel qui équipe ses véhicules. C'est Elon Musk qui l'a annoncé sur Twitter, la principale nouveauté de cette version sera le très attendu pilote automatique.

Depuis la fin du mois d'août 2015, un petit groupe de possesseurs du modèle S a pu tester cette nouvelle fonction en beta. Peu d'informations ont filtré car toute rupture de la confidentialité entraîne l'exclusion du possesseur de véhicule du programme beta. La voiture ne se conduit pas encore totalement toute seule, comme le mot "autopilot" pourrait l'indiquer. Mais elle propose des fonctions comme le fait de rester dans sa voie ou de maintenir une distance de sécurité raisonnable avec la voiture devant soi en freinant toute seule. Des fonctions déjà proposées par d'autres véhicules, électriques ou pas, haut de gamme. Le dépassement ne serait pas automatique mais nécessiterait d'enclencher manuellement le clignotement. Quant au fait de proposer une voiture se conduisant toute seule, Tesla affirme ne pas être encore prêt. Mais il est certain que la marque va devoir innover après les informations prêtant à Apple la volonté de commercialiser sa propre voiture électrique en 2019.

Un projet fortement critiqué Elon Musk vendredi 9 octobre. Interrogé sur le véhicule électrique d'Apple, le CEO de Tesla a répondu "Vous regardez l'Apple Watch vous ?". Et lorsqu'il a été questionné sur les débauchages effectués par la marque à la pomme dans toute l'industrie automobile, Elon Musk a répondu "Apple sera le cimetière de Tesla", sous-entendant que seuls ses mauvais ingénieurs rejoignaient la société dirigée par Tim Cook. Alors que ces propos commençaient à faire polémtique, Elon Musk a éteint l'incendie sur Twitter...

 

Autour du même sujet