Google tente (une fois encore) de ressusciter Google Plus

Alphabet, ex-Google, a annoncé mardi une refonte du réseau social Google +. Le service sera plus simple et axé sur les communautés et les centres d'intérêt des utilisateurs.

Non, Google Plus n'est pas mort. Ou du moins, sa maison-mère Alphabet, ex-Google, ne veut toujours pas accepter la défaite : la société a annoncé, mardi, une énième refonte du réseau social. Google Plus sera désormais un service mobile-first, tourné vers les "communautés" -il permettra aux utilisateurs de créer des liens et de discuter autour d'intérêts communs- et vers les "collections" permettant de faire de la curation sur des thèmes particuliers.

Mobile-friendly

Le design a été complètement repensé : il se veut plus simple, réorganisé autour des fameuses communautés et collections. "Et il est plus mobile-friendly, explique Google. Nous avons retravaillé les applications Web, Android et iOS pour une expérience utilisateur plus rapide et cohérente, que ce soit sur un grand ou petit écran." Des contenus seront suggérés aux utilisateurs selon leur profil. 

Le nouveau design met l'accent sur les intérêts des utilisateurs. © Google

La nouvelle version de Google Plus semble en fait dessiner un glissement du réseau social vers un croisement entre Reddit, où les utilisateurs discutent de sujets qui les intéressent, et Pinterest, qui met l'accent sur la publication et la curation.

Avec son nouveau design, Google Plus se rapproche de Pinterest. © Pinterest

Le nouveau Google Plus est en cours de déploiement. Les utilisateurs vont pouvoir le tester ou bien revenir à l'ancienne version s'ils le souhaitent, dans un premier temps du moins. La refonte constitue en tout cas un pivot stratégique pour Google Plus. Par la suite, posséder un compte ne devrait par ailleurs plus être indispensable pour utiliser les autres services de Google, comme pour déposer des commentaires sous les vidéos Youtube.

10% seulement des inscrits ont déjà posté

Selon Business Insider, Google Plus aurait 2,2 milliards d'inscrits… Mais seuls 10% d'entre eux posteraient des contenus sur la plateforme. Le réseau social ne disposerait donc que de 200 millions d'utilisateurs actifs environ, bien moins que les 1,55 milliard d'utilisateursd actifs chaque mois revendiqués par Facebook. Malgré les grandes difficultés du réseau social lancé en 2011 et son incapacité à engager ses utilisateurs, Alphabet semble bien décidé à le relancer en modifiant son usage.

A lire aussi sur le JDN :

 

Google / Pinterest