Le PMU s'allie avec le principal bookmaker d'Irlande


Le PMU veut profiter de l'ouverture des paris sportifs pour développer sa gamme de jeux d'argent au delà de l'hippisme. Il fait pour cela appel au numéro un du secteur en Irlande.

Le Pari Mutuel urbain (PMU) va s'appuyer sur l'expérience du principal bookmaker irlandais pour se développer sur le Web. Ambitieux, le PMU veut profiter de la libéralisation des paris sportifs sur le Web pour développer une offre allant au-delà des simples paris hippiques. Il vise ainsi une part de 20 à 25 % de ce marché online.

Pour cela, le PMU vient d'annoncer avoir passé un partenariat avec Paddy Power, le principal groupe de paris sportifs irlandais, formé en 1988 par la fusion entre trois sociétés : Kenny O'Reilly , P. Corcoran et Richard Power. En 2007, ce géant du jeu a engrangé un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros pour un bénéfice opérationnel de 72 millions. Paddy Power opère par ailleurs 258 points de vente en Grande Bretagne, dont 190 en Irlande (lire notre dossier : Qui sont les 10 plus puissants sites de paris sportifs en Europe, du 11/06/08).

C'est donc Paddy Power qui se chargera de fixer les cotes et assurer la gestion des risques sur le futur site de paris sportifs du PMU. Le groupe touchera une commission de la marge générée sur le site. En contrepartie, le PMU se voit garanti que Paddy Power ne viendra pas s'installer sur le marché français pendant 5 ans, durée de ce partenariat exclusif.

Avec ce partenariat, le PMU se donne les moyens de lancer son offre dès l'ouverture du marché, prévue pour le second semestre 2010. Son site Pmu.fr, dédié aux paris hippiques, a drainé 650 millions d'euros de paris en 2008. Le PMU a généré un chiffre d'affaires de 9,3 milliards d'euros en 2008, pour un bénéfice net de 736 millions, entièrement reversé aux sociétés de courses.

Jeux / Chiffre d'affaires