Carrefour veut devenir un leader de la VoD en Europe

Le numéro un européen de la grande distribution lance un service de VoD en Espagne et en Belgique, avant la France, fin 2008. Il ambitionne de devenir le leader en Europe, là où Wal-Mart a échoué aux USA.

Carrefour mise sur le non alimentaire. Après avoir signé un partenariat européen de distribution des ordinateurs Dell, le groupe de grande distribution a lancé lundi 2 juin son "Videoclub Carrefour", un service de vidéo à la demande (VoD) en Belgique et en Espagne. Une offre similaire sera proposée en France au cours du dernier trimestre 2008.

Pour déployer ce service, le numéro 2 mondial de la grande distribution derrière Wal-Mart a passé un partenariat avec le loueur de DVD Glowria, également présent dans la VoD depuis l'été 2006. En Espagne, Carrefour propose un millier de titres, contre 2.000 pour la Belgique. La version française du service disposera d'un catalogue qui devrait varier entre 3.000 et 6.000 titres.

Le service proposera la location ou l'achat de films et programmes TV en téléchargement. Il fonctionnera sur un modèle d'achat à l'acte. Pour la location, les contenus seront proposés entre 1,99 et 4,99 euros hors promotions. L'achat de films sera proposé entre 9,99 et 15,99 euros. Ces prix seront sensiblement les mêmes "à un euro prêt" en Espagne, Belgique et en France, indique-t-on chez Carrefour.

Avec son Vidéoclub, Carrefour indique vouloir devenir "le leader de la distribution de vidéo sur Internet". Le groupe souhaite se renforcer dans la diffusion de biens culturels dans le cadre de la nouvelle stratégie non-alimentaire initiée en 2005, par des accords de distribution dans le textile ou la vente de matériel micro-informatique.

Carrefour indique que d'autres pays européens, comme l'Italie, pourraient prochainement voir apparaître une offre VoD si les expérimentations espagnole, belge et française s'avèrent concluantes. La VoD resterait cependant confinée à l'Europe où Carrefour est le premier groupe de grande distribution. Présent dans 30 pays, il n'étendrait pas pour autant la vidéo à la demande en dehors des frontières de l'UE.

Reste que les concurrents sérieux à utiliser la plate-forme Glowria en marque blanche sont déjà nombreux. Rien qu'en France, La Fnac, SFR, Neuf Cegetel et Dartybox ont signé de tels partenariats avec le loueur de DVD, racheté par Netgem en décembre 2007.

Aux Etats-Unis, Wal-Mart avait dû, en décembre 2007 abandonner l'exploitation d'un service de VoD après une année peu concluante face à la concurrence de Netflix et autres Blockbuster. Le numéro un mondial de la grande distribution avait alors préféré se concentrer sur la location physique de DVD. Carrefour espère en cela réussir là où son rival a échoué.

VOD / CARREFOUR