Les résultats de Google font mentir les rumeurs de déclin

Le leader mondial de la publicité en ligne, a réussi à accroître son bénéfice de plus de 30% au premier trimestre malgré le ralentissement économique américain. Mais la croissance ralentit.

Pour la douzième fois consécutive, Google a dépassé les attentes du marché. Le moteur de recherche a publié jeudi 17 avril un chiffre d'affaires global de 5,2 milliards de dollars pour le premier trimestre 2008 (clos au 31 mars), en hausse de 42 % par rapport au premier trimestre de l'année 2007. Le bénéfice net de l'entreprise pour les trois premiers mois de l'année s'élève à 1,31 milliard de dollars, contre 1 milliard un an auparavant.

 

Les revenus publicitaires sur les sites du groupe (Google Mail, Youtube, Orkut, etc.) ont cru de 49 % à 3,4 milliards de dollars. Ces revenus, qui constituent le point fort de Google, ont représenté 66 % de son chiffre d'affaires. Les liens sponsorisés placés sur les sites partenaires du groupe ont généré des recettes de 1,69 milliard de dollars, soit une hausse plus modeste de 25 %.

 

Le ralentissement du marché publicitaire aux Etats-Unis n'aura donc pas eu l'emprise annoncée par les analystes financiers sur les résultats du géant du Web. Leurs prévisions tablaient sur une chute des revenus du moteur, due au ralentissement du rythme de croissance du nombre d'internautes cliquant sur les liens sponsorisés. En janvier, Comscore avait noté une diminution de 0,3 % du nombre d'internautes américains cliqueurs de liens, une première depuis que l'institut étudie cette évolution (lire Google entre-t-il en récession ?, du 28/02/08).

 

Depuis, l'institut a confirmé cette tendance en février et mars, annonçant une progression sur un an de seulement 2 % sur le premier trimestre 2008. Or selon Google, cette activité progresse de 20 %. Pourquoi un tel écart ? Comscore ne prend en compte que les sites appartenant à Google (et en premier lieu le moteur de recherche), alors que Google tient compte de l'emsemble des liens du réseau AdSense. Les chiffres avancés par Google tiennent d'ailleurs compte de ses activités mondiales, quand Comscore se focalise sur les Etats-Unis.

 

Cependant, le rythme de croissance des revenus de Google pour l'activité liens sponsorisés décline. A titre de comparaison, le premier trimestre 2007 avait vu l'activité liens sponsorisés de Google croître de 52 % par rapport aux trois premiers mois de l'année 2006 (voir tableau), contre 20% pour le premier trimestre 2008.

 

La croissance des liens sponsorisées de Google
Périodes Evolution trimestrielleEvolution annuelle
Source : Google
T1 20084 %20 %
T4 20079 %30 %
T3 20075 %45 %
T2 200713 %47 %
T1 200713 %52 %
T4 200622 %61 %

La tendance américaine avancée par Comscore n'est donc pas fausse, bien que pas si grave qu'annoncé. Google tire en partie profit de sa croissance hors Amérique du Nord, particulièrement forte. Le groupe a réalisé 2,65 milliards de dollars de revenus à l'international, soit plus de la moitié de son chiffre d'affaires (51 %), contre 47 % à la fin du premier trimestre 2007.

 

Cela n'empêche pas Google d'être de plus en plus puissant aux Etats-Unis. Selon eMarketer, Google a encaissé pour le mois de mars 30,8 % de l'ensemble des dépenses publicitaires online réalisées aux Etats-Unis, contre 14 % pour Yahoo, 6,7% pour MSN et 5,8 % pour AOL. Un an auparavant, sa part de marché était de 28,4 %, à comparer avec les 15,9 % de parts de marché de Yahoo!, les 6,7 % de MSN et les 6,5 % d'AOL. Le leader mondial de la publicité n'en a donc pas fini de dominer le marché.

Google / Chiffre d'affaires