Yahoo rejoint Google dans l'alliance OpenSocial

Yahoo a annoncé officiellement qu'il rejoignait OpenSocial, l'initiative de Google pour attirer les développeurs et contrer Facebook. Au passage, elle prend la forme d'une association dont Google cède le contrôle.

Yahoo a annoncé qu'il rejoignait OpenSocial, l'alliance menée par Google pour faciliter l'utilisation sur plusieurs réseaux sociaux d'applications de développeurs tiers. Une information rapportée il y a deux semaines par le New York Times, et confirmée officiellement par Yahoo le 25 mars. Les développeurs pourront désormais créer des applications pour plus de 500 millions d'internautes dans le monde. 

 

Yahoo a fait cette annonce dans un communiqué commun avec Google et MySpace, les deux seuls membres de l'alliance qui ont déjà mis en place des applications OpenSocial. Le signe peut-être d'un rapprochement avec Google, grand concurrent de Yahoo et qui pourrait représenter une alternative à un rachat par Microsoft.

 

L'arrivée de Yahoo s'accompagne d'un changement de nature pour OpenSocial. D'une alliance créée et dominée par Google, elle devient une organisation à but non lucratif dont aucune société ne peut prendre en théorie le contrôle. Cette "fondation" sera formellement créée le 1er juillet 2008, soit neuf mois après le lancement de l'alliance. Même si de nombreux réseaux sociaux ont rejoint l'initiative comme Friendster, Bebo ou LinkedIn, seuls Orkut de Google et MySpace depuis quelques semaines proposent effectivement à leurs internautes des applications OpenSocial. Un autre américain, Hi5, lancera le 31 mars sa plate-forme de développement.

 

Face à ces résultats encore limités, le changement de statut vise à rassurer développeurs et autres sites que la domination de Google pourrait inquiéter. Le moteur de recherche explique lui-même, par la voix de son responsable produits Joe Kraus, que les "développeurs et les sites Web devraient être rassurés sur le fait que OpenSocial restera libre et ouvert pour toujours." Signe de sa bonne foi, Google ne sera plus propriétaire de la marque et du site OpenSocial.

 

Si l'argument semble avoir payé pour Yahoo - même si des dirigeants le nient - ce n'est pas le cas pour Facebook. Dans un communiqué, la société assure qu'elle ne rejoindra pas l'association. Une position qui s'explique par la stratégie de Facebook qui a consisté en mai 2007 à ouvrir sa plate-forme aux développeurs extérieurs. OpenSocial est considérée comme une tentative de contrer Facebook.

 

Premier portail à rejoindre une alliance de réseaux sociaux, Yahoo n'a donné aucune précision sur ses intentions ou sur un calendrier pour l'ouverture de sa plate-forme. Dans ces conditions, le choix de rejoindre OpenSocial pourrait être interprété comme un pied de nez à Microsoft, dont l'offre de rachat a été repoussée par les dirigeants de Yahoo (lire Yahoo dit non à Microsoft et fait monter les enchères, du 12/02/08).

Alliance / Google