Airbnb revendique 31 millions de dollars de recettes fiscales à New York

Le site de locations d'appartements de particuliers à particulier assure avoir permis à New York de générer 632 millions de dollars de recettes, dont 31 millions d'impôts.

4 600 emplois, 632 millions de dollars de recettes et 31 millions de dollars d'impôts pour la ville : c'est ce qu'Airbnb assure avoir généré, à New York, grâce à son activité. La société a commandé une étude au cabinet HR&A Advisors et l'a publié mardi. Elle "met en lumière que 90% des New-Yorkais qui louent un logement sur le site louent leur propre appartement et utilisent l'argent gagné pour boucler leurs fins de mois", assure Airbnb. Selon l'étude, "l'hôte type d'Airbnb loue son logement occasionnellement". Il gagne 7 530 dollars par an, en moyenne. "50% d'entre eux sont des travailleurs non-traditionnels" : "des travailleurs indépendants ou à temps partiel, des étudiants.." Résultat de cette activité : ceux qui louent des appartements sur Airbnb paient "31 millions de dollars d'impôts sur les recettes générées à la ville et à l'Etat de New York".

Par ailleurs, la société assure que ceux qui passent par son service  "passent plus de temps à New York et y dépensent plus d'argent que le touriste moyen". Ils sont amenés à aller dans des quartiers qui ne sont d'ordinaire pas touristiques, et dépensent en moyenne 740 dollars par séjour.

La publication de l'étude intervient tandis que le secteur hôtelier critique vivement l'activité d'Airbnb, qui lui fait concurrence. En France, des députés ont ainsi proposé un amendement pour mieux encadrer le changement d'usage d'un logement principal en location meublée touristique (Lire l'article : "Sept députés PS proposent un amendement "anti-Airbnb"", du 10/09/13).

AirBnB / Location meublée