Apple s'offre le trimestre de tous les records

Apple résultats trimestriels Q4 2014 Les ventes exceptionnelles de l'iPhone 6 au quatrième trimestre 2014 offrent à la marque à la pomme les profits les plus importants jamais enregistrés par une entreprise cotée.

Si Tim Cook devait encore prouver qu'il saurait mener sa barque aussi bien que Steve Jobs, les plus grincheux de ses détracteurs ne pourront plus protester : c'est fait. Apple vient de publier des résultats trimestriels exceptionnels, ceci sur tous les plans.
D'abord, son bénéfice net atteint 18,02 milliards de dollars au dernier trimestre 2014, c'est-à-dire le premier trimestre de son exercice fiscal 2015. En hausse de quasiment 38%, il s'agit des plus gros profits trimestriels jamais enregistré par Apple, mais aussi, tout simplement, par une entreprise cotée. Le précédent record était détenu par ExxonMobil en 2012 avec 16 milliards sur trois mois.

Son chiffre d'affaires trimestriels se hisse pour sa part à 74,6 milliards de dollars, en progression de 29,5% sur un an malgré la flambée du dollar qui lui coûte 4 points. Les attentes des analystes sont largement dépassées, puisqu'ils tablaient sur 67,69 milliards de dollars de ventes au lieu de 57,6 milliards un an plus tôt.

La marque à la pomme a en effet écoulé un nombre absolument faramineux d'iPhone - 74,5 millions à travers le monde (33 700 par heure pendant tout le trimestre !) - ce qui lui permet de récupérer les parts de marché cédées à Samsung pendant trois ans. La performance doit être soulignée : Apple reprend quasiment la position de leader mondial des ventes de smartphones alors que son iPhone 6 est commercialisé encore 50 dollars de plus que son prédécesseur. De quoi compenser largement le recul de 18% des ventes d'iPad, dont il n'a vendu que 21,4 millions d'exemplaires au lieu de 26 millions fin 2013. Au total, sur trois mois, Apple a écoulé plus d'un milliard de terminaux sous iOS, smartphones et tablettes confondus. Les Mac aussi ont cartonné, enregistrant une hausse de 15% en volume à 5,5 millions d'unités vendues.

Des ventes exceptionnelles en Chine

Mais le groupe affiche d'autres succès encore. En particulier en Chine, où ses revenus ont bondi de 70% au dernier trimestre 2014. Apple vend toujours davantage d'iPhone aux Etats-Unis, mais l'Empire du Milieu est en bonne voie pour les rattraper. Au dernier trimestre 2014, le pays a représenté 16,1 milliards de dollars de ventes : plus d'un cinquième des revenus du groupe. Les ventes en ligne d'Apple y ont dépassé en trois mois leur total des cinq dernières années et la firme projette d'étoffer rapidement son réseau de distribution physique pour passer de 20 à 40 magasins chinois d'ici 2016.

En plaçant ses iPhone 6 et 6 Plus entre les mains de millions de consommateurs, Apple donne aussi une vraie chance à son nouveau système de paiement mobile Apple Pay. De quoi faire de 2015 "l'année d'Apple Pay", comme l'espère Tim Cook ? A condition de convaincre davantage de marchands d'accepter ce mode de paiement, afin que les consommateurs ne doutent pas qu'ils pourront l'utiliser. Et, sans doute, de l'intégrer aux programmes de fidélité des enseignes ou de créer le sien propre, pour rendre Apple Pay plus attractif encore.

Parmi les autres précisions notables apportées par Tim Cook, notons enfin que si l'Apple TV n'a pas été améliorée d'une diode en un an, il s'en est quand même écoulé 5 millions de plus en 2014. Il apparaît néanmoins de plus en plus clair qu'Apple a revu ses ambitions à la baisse pour ce device, se contentant de lui adjoindre quelques éditeurs d'applications supplémentaires.

Apple / IPhone 6