L'Autorité de la concurrence soutient les VTC

Elle estime que le projet de décret qui leur impose un délai de 15 minutes avant la prise en charge des clients constitue "une distorsion de concurrence" avec les taxis.

Voilà un avis qui relance la féroce bataille entre taxis et Voitures de Tourisme avec Chauffeur. Alors que le gouvernement avait décidé, en octobre, d'imposer aux VTC un délai de 15 minutes entre la commande et la prise en charge du client (Lire l'article : "Le lobby des taxis gagne une bataille contre les VTC", du 14/10/13), l'Autorité de la concurrence critique cette décision. Dans un avis publié vendredi et transmis le 16 décembre au gouvernement et au Conseil d'Etat, elle estime qu'un tel dispositif "introduirait des distorsions de concurrence injustifiées", "ni nécessaires ni proportionnées aux impératifs d'intérêt général qui sont poursuivis".

L'Autorité conseille d'abandonner la mesure ou au moins d'élargir les cas échappant au délai, notamment pour les abonnés. C'est ce que les VTC avait espéré obtenir, un temps, avant que le gouvernement ne fasse volte-face. En échange, les taxis devraient avoir le droit, préconise l'Autorité, de fixer plus librement leurs prix pour pouvoir rivaliser avec les offres des VTC.

Autour du même sujet