Ce qu'ils pensent de Google Plus Anne Schnepp : "Les fonctionnalités déjà présentes sur Facebook sont nombreuses"

Anne Schnepp : << C'est après la réception d'un mail de notification concernant le taggage d'une photo sur Google+ que je me suis inscrite.

 

Ma première impression fut relativement positive et j'ai très rapidement pris mes marques. Comme pour tout réseau social, l'ajout d'une photographie, d'une brève biographie et de quelques liens permettent de se créer un début d'identité numérique. Je me suis donc prise au jeu avant de découvrir le profil de la personne m'ayant taggé. C'est à travers une navigation très simple et intuitive que j'ai créé en quelques minutes un petit réseau à l'aide des fameux "cercles".

 

J'ai été étonnée par la rapidité de prise en main de l'outil. Une très grande ressemblance avec Facebook peut-être ? C'est sans doute la raison principale ! En effet, les fonctionnalités identiques sont nombreuses. On peut par exemple comparer le "flux d'informations" au "fil d'informations" Facebook, la fonction "Activité – Suivi" avec les "Notifications" de Facebook, le "+1" de Google avec le fameux "J'aime" de Facebook ou encore les "Cercles" avec les "Listes d'amis" Facebook.

 

Cette trop grande ressemblance peut également représenter un aspect négatif puisque les internautes voudront trouver une valeur ajoutée à Google Plus pour migrer de réseau social. Il faudra choisir soit l'un soit l'autre puisqu'ils ne sont pas complémentaires (comme peuvent l'être Facebook et Twitter, par exemple). L'un des critères de conversion sera évidemment le nombre d'amis qui rejoindront Google Plus.

 

profil google plus d'anne schnepp
Profil Google Plus d'Anne Schnepp © Capture d'écran Google Plus

L'un des aspects positifs est la gestion des contacts. Facebook le permet grâce à des listes d'amis mais cette fonctionnalité est trop peu explicite d'après moi. A l'inverse, sur Google+ cet aspect est largement simplifié avec la création de cercles. La délimitation de la sphère professionnelle et privée sur les réseaux sociaux est pour moi essentielle et c'est d'ailleurs l'un de mes principaux problèmes sur Facebook. Google l'a bien compris, l'internaute prend de plus en plus conscience de l'importance du type de message diffusé en fonction de la cible. >>

 

Anne Schnepp est étudiante en information-communication et blogueuse.

Microsoft / Google