Les paris sportifs : un miroir aux alouettes ?

Les montants misés sur les sites de paris sportifs ont baissé de 26,5% au premier trimestre.

Les paris sportifs lassent-ils les français ? Au premier trimestre, les montants investis par les joueurs sur les 16 sites homologués ont baissé de 26,5% par rapport au dernier trimestre 2010, pour 147 millions d'euros, selon l'Arjel. "Le Figaro" explique cette baisse par la hausse des marges des opérateurs. "Pour reconstituer une partie de leurs marges et respecter la moyenne du taux de retour aux joueurs imposé par la loi, ils ont dégradé leurs cotes, rendant les paris moins intéressants pour les joueurs", explique Jean-François Vilotte, le président de l'Arjel. Ainsi, malgré la baisse des mises, le produit brut des jeux est passé de 27 à 33 millions d'euros.

 

Cependant, tout le secteur des jeux d'argent ne se porte pas aussi mal. Toujours au premier trimestre, les paris hippiques ont drainé 241 millions d'euros, soit autant qu'au trimestre précédent. Le poker en ligne est aussi stable avec 1,9 milliard d'euros de mises.

Paris sportifs / Jeux d'argent