La Cnil met en garde contre l'espionnage des réseaux bancaires

La Cnil s'inquiète d'un programme de surveillance portant sur les transferts bancaires internationaux transitant par Swift, un réseau regroupant 7.800 institutions financières dans le monde. L'affaire, révélée par la presse américaine il y a un an, porte sur un programme de surveillance des transactions bancaires internationales mis en place par la CIA. Selon la Cnil, les données pouvant être ainsi récupérées. C'est le cas du montant de la transaction, de l'identité de l'expéditeur et de celle du destinataire, des informations sensibles sur le plan économique et commercial.

Cnil