Les Etats-Unis font des concessions sur l'indépendance de l'Icann


A quelques jours de la fin de son contrat avec l'Icann, le gouvernement américain semble prêt à proposer une gouvernance plus internationale d'Internet.

Les Etats-Unis réduisent leur contrôle sur l'Icann. Le contrat liant le Département du commerce à l'organisme en charge des problématiques de noms de domaine et d'adresses IP dans le monde prend fin le 30 septembre prochain. Un nouveau document serait prêt, selon "The Economist", qui prévoit une gouvernance collégiale de l'Icann sur plusieurs points.

Des groupes composés de représentants des gouvernements étrangers seraient mis en place. Ils surveilleraient l'action de l'organisme en matière de concurrence des noms de domaines utilisant des extensions génériques, de données relatives aux propriétaires de noms de domaine, de sécurité du réseau, et de transparence et de responsabilité de l'Icann. Dans le groupe chargé de cette dernière question, les Etats-Unis s'octroient un siège permanent.

Le gouvernement américain semble donc faire certaines concessions à l'Union européenne notamment, qui demande depuis longtemps l'indépendance de l'Icann (Lire l'article Indépendance de l'Icann : l'Europe revient à la charge, du 27/08/09). Le contenu exact de ce nouveau contrat devrait être connu le 29 septembre.

ICANN / Etats-Unis