Directannonces condamné pour revente de petites annonces

La Cnil annonce avoir condamné Directannonces, une société spécialisée dans la pige d'annonces immobilières pour des professionnels. Le 26 février 2009, la Commission nationale de l'informatique et des libertés lui a infligé une amende de 40 000 euros, après une enquête commencée en avril 2008.

A cette époque, des particuliers avaient saisi la Cnil, constatant qu'ils étaient contactés par des professionnels de l'immobilier après avoir déposé leurs annonces sur divers sites. La Cnil indique que "Directannonces 'aspirait' des annonces immobilières sur des sites internet dédiés à des particuliers, en vue de les compiler dans des 'piges' et de les vendre". Ces particuliers n'étant pas au courant de ces pratiques et ne pouvaient donc pas s'y opposer. Directannonces a depuis accepté d'informer les particuliers par SMS ou appels automatiques pour qu'ils puissent s'opposer à la transmission de leurs données.

Juridique