Quelle révolution pour les contenus digitaux ? L'argent, seule motivation des internautes ?

Pour inciter les internautes à produire du contenu, de nombreux sites mettent en avant un modèle de partage de revenus. Citizenside rémunère par exemple ses membres entre 65 % et 75 % du prix de vente de leurs photos ou vidéos. "Les personnes qui ne rémunèrent pas le contenu détruisent sa valeur", estime Philippe Checinski de Citizenside, le co-fondateur de la plate-forme. Selon lui, un contenu se vend en moyenne 250 euros à des sites médias, même si "certains se sont vendus à plusieurs centaines de milliers d'euros". Cependant, seulement 3 % des contenus qui sont envoyés sont finalement achetés par des sites médias.


Wikio a également fait le choix de rémunérer les auteurs de sa plate-forme de contenus à la demande, Les-experts.com, en fonction de plusieurs critères : temps passé à produire le contenu, nombre de références à ce contenus sur les médias sociaux, rareté des compétences nécessaires à sa rédaction... Frédéric Montagnon, directeur marketing de Wikio Group, estime"qu'une rémunération de l'internaute permet de maintenir une relation claire avec le contributeur. Il est notamment plus simple d'arrêter une collaboration basée sur une rémunération financière quand la qualité des contenus n'est pas au rendez-vous."


jean-françois pillou, directeur général délégué de ccm - benchmark
Jean-François Pillou, directeur général délégué de CCM - Benchmark © JDN / Cécile Debise

Toutes les plates-formes basées sur la production de contenus par les internautes n'ont pas pour autant fait le choix de rémunérer leurs auteurs, qui ne cherchent pas tous à monétiser leurs compétences. "La principale motivation des membres de notre communauté reste la création de lien social et la reconnaissance qu'ils peuvent tirer des autres membres", indique pour sa part le fondateur de Commentcamarche.net, Jean-François Pillou. La reconnaissance est d'autant plus forte que la marque de la plate-forme est reconnue et valorisante.


Grégory Camacho, community manager chez Yahoo France en charge de Yahoo Questions-réponses pointe par ailleurs le risque de dérives induit par la rémunération, "notamment le copier-coller pur et simple de textes pour accélérer la production". Selon lui, il existe d'autres leviers d'implication des membres d'une communauté. Yahoo a ainsi mis en place un système de récompenses de ses membres les plus actifs.


De son côté,Commentcamarche.net a opté pour un déblocage progressif de fonctionnalités sur le site pour fidéliser ses meilleurs contributeurs. "Certains ont aujourd'hui autant de droits que moi sur la gestion des contenus que nous publions", affirme Jean-François Pillou.

Web 2.0