Quelle révolution pour les contenus digitaux ? L'intervention humaine nécessaire à la qualité des contenus

La masse croissante de contenus produits par les internautes impose des procédures de validation des contenus pour maintenir un certain niveau de qualité. Chez Demand Media, une procédure d'une quinzaine d'étapes (éditing, demandes de réécriture, vérification de contrefaçon...) a été mise en place pour s'assurer de la qualité des contenus produits.

Une équipe éditoriale d'une cinquantaine de personne est chargée de gérer les contenus produits par les internautes de Demand Media, auxquels s'ajoutent 1 500 secrétaires de rédaction. StéphanieHimoff avance un taux de rejet de 95 % des contenus soumis par les internautes. "75 % des contenus reçus sont validés par la rédaction, les autres ne sont ni publiés, ni retenus" affirme pour sa part Philippe Checinski de Citizenside.


frédéric montagnon, directeur marketing de wikio group
Frédéric Montagnon, directeur marketing de Wikio Group © JDN / Cécile Debise

Pour travailler la qualité des contenus publiés sur la plate-forme Les-exeperts.com, Wikio s'est lancé dans une grande entreprise de qualification des profils de ses contributeurs. Frédéric Montagnon estime que sur les 30 000 experts recrutéspour sa plate-forme, 2 000 ont été qualifiés, c'est-à-dire que leur compétence à produire des contenus sur un thème donnée a été vérifiée. "Nous leurs demandons de prouver d'une manière ou d'une autre leurs connaissances, que ce soit par un diplôme, une licence de fédération ou un prix s'il s'agit de parler d'une activité sportive. Sur certaines thématiques comme la médecine, nous ne pouvons pas nous permettre de faire intervenir une personne dont l'expertise n'a pas été démontrée. Notre objectif est de ne prendre que les contributeurs qui sont qualifiables".


D'autres acteurs comptent sur la force de leur communauté pour modérer et faire remonter les meilleurs contenus. Les utilisateurs de Commentcamarche.net peuvent notamment amender des contenus, les republier, voire les supprimer et même blacklister des utilisateurs indésirables. "Un expert a non seulement de la valeur en contribuant, mais également en filtrant les contributions des autres. C'est la communauté qui juge ses pairs et qui est garante de la qualité des contenus publiés", explique Jean-François Pillou qui précise n'avoir jamais eu un seul cas de dégradation volontaire des contenus produits par la communauté.

Web 2.0