Faut-il créer sa start-up en France ou aux Etats-Unis ? Le marché et la capacité d'innovation

Le marché US : " immense, mais très concurrentiel "

Le marché américain est sans contestation possible l'un des plus gros marchés au monde. Pour le patron de Criteo, "c'est le marché le plus sophistiqué et une présence aux USA est indispensable si l'on recherche un leadership global". Carlos Diaz admet également que la "taille du marché est impressionnante". Néanmoins, la concurrence y est logiquement plus féroce. C'est pourquoi Jonathan Benassaya préfère prévenir qu'attaquer le marché américain n'est pas si simple : "si vous lancez un produit et que vous touchez un million de personnes en France c'est énorme, aux Etats-Unis ce n'est rien."


les etats-unis, un marché de plus de 300 millions d'habitants.
Les Etats-Unis, un marché de plus de 300 millions d'habitants. © Greatandlittle Fotolia.com

"Se baser aux US dépend de la nature de votre business"

Faut-il être basé aux Etats-Unis pour faire du business avec des Américains ? Oui, pour Jean-Baptiste Rudelle qui met en avant la proximité et le fait de travailler sur le même fuseau horaire. "La nécessité d'être présent aux Etats-Unis dépend surtout de la nature de votre service, à savoir s'il est local ou mondial" précise-t-il.


"La France ne sait pas absorber l'innovation"

Pour Carlos Diaz, les start-up américaines se montrent plus innovantes que les françaises. "Ici, la norme c'est l'innovation donc en tant qu'entrepreneur, je suis obligé d'innover" explique le patron de Kwarter qui admet profiter d'un environnement dynamique et motivant. Selon lui "le fait de changer les choses n'est pas un problème ici alors qu'en France il y a bien souvent une frilosité au changement". Pour Jonathan Benassaya, le problème résiderait ailleurs : "la France ne sait juste pas absorber l'innovation."

Etats-Unis / Leadership