Qui sont les derniers concurrents de Facebook ? La Chine, forteresse imprenable

renren, kaixin001, douban, tianya.
Renren, Kaixin001, Douban, Tianya. © Montage JDN

Facebook ne rencontre donc pas son succès habituel dans certains pays comme le Brésil, l'Inde, mais surtout la Chine, où la censure multiplie les blocages des réseaux sociaux occidentaux . A l'image d'autres domaines du Web, les leaders du réseautage social dans ce pays sont des acteurs locaux.

Au moins quatre sites chinois font partie des quinze premiers réseaux sociaux du monde : Renren, Tianya, Douban et Kaixin001. A eux quatre, ils attirent près de 80 millions de visiteurs uniques.

Renren ressemble beaucoup à Facebook, tant au niveau de l'apparence que des fonctionnalités. Ce site attire 21 millions de visiteurs uniques, en grande partie des étudiants. Fondé en décembre 2005 par des étudiants, il s'appelait d'ailleurs alors Xiaonei ("sur le campus"), avant d'adopter son nom actuel qui signifie "le réseau de tous".

Le principal actionnaire de Renren est le groupe télécom et Internet japonais SoftBank, qui a acheté 14 % du capital en 2008.

D'autres sites communautaires chinois constituent des concurrents moins directs de Facebook. Tianya (28 millions de VU) était un forum lors de sa création en 1999 et s'est etoffé en hébergant désormais des blogs et des photos. Douban (15 millions de VU) contient surtout des avis d'utilisateurs et des critiques de livres et de films.

Plus récent, Kaixin001 a réussi à se placer parmi les grands réseaux chinois. La société est en conflit avec l'éditeur de Renren dans une affaire de typosquatting.

Facebook / Web 2.0