1999-2009 : dix ans de Web français à la loupe 2004 : une loi pour l'économie numérique

Examiné en janvier par les députés, en avril par les sénateurs, le projet de loi pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN), sera finalement adopté en deuxième lecture par les deux chambres du parlement en mai 2004. Attendu avec beaucoup d'impatience par les acteurs de l'Internet français, ce texte transposant en droit français - avec deux ans de retard - une directive européenne destinée à promouvoir le commerce électronique se révèlera structurant pour l'e-business français. Point le plus controversé du texte, la LCEN introduit un statut juridique d'hébergeur, par opposition à celui d'éditeur, dont les responsabilités juridiques sont allégées (la jurisprudence a depuis imposé de nouvelles responsabilités aux hébergeurs) en matière de contenus litigieux. Le texte fournit également une définition du courrier électronique et réglemente la publicité par ce biais. Le commerce électronique y trouve également sa définition.  

 

2004, c'est aussi : 

 Yahoo, qui rachète le français Kelkoo pour 475 millions d'euros ; 

 L'Internet haut débit, qui représente 6,5 millions d'abonnés en France, contre 5,3 millions d'abonnés bas débit ;  

 France Télécom, qui récupère la quasi-totalité du capital de Wanadoo pour retirer son FAI du Premier marché et y place son annuaire PagesJaunes ; 

 Le premier ministre Jean-Pierre Raffarin, qui veut faire de l'administration électronique un levier majeur de la réforme de l'Etat

 SFR et Orange qui lancent leurs offres 3G. 70 % des Français disposent d'un téléphone mobile ; 

 140 000 noms de domaines en .fr qui sont enregistrés au cours de l'année, suite à la déréglementation de la terminaison française ; 

 Apple, qui lance sa plate-forme musicale iTunes en France et en Europe ;  

 Egg France qui arrête ses activités

 La publicité en ligne qui fête ses 10 ans d'existence ; 

Autour du même sujet