1999-2009 : dix ans de Web français à la loupe 2008 : l'année du Web 2.0

La mode des blogs avait déjà ouvert la voie depuis quelques années. Mais c'est en 2008 que la France voit se populariser les plate-formes permettant aux internautes de devenir eux-mêmes producteurs de contenus. Le phénomène n'a pourtant rien de nouveau, ni d'un point de vue d'usage (forums et newsgroups étant presque aussi vieux que l'Internet) ni d'un point de vue technologique. La dimension nouvelle apportée par la mode du 2.0 est plutôt sociale : les internautes ne se contentent plus d'être passifs devant des pages Web plus ou moins statiques, mais se connectent dorénavant pour interagir entre eux. Accessoirement, ils deviennent eux-mêmes producteurs de contenus Web (textes, vidéos, images, etc.). La déferlante Facebook en France en 2008 en est un bon exemple.

 

2008, c'est aussi :

 Free qui rachète Alice à Telecom Italia pour 800 millions d'euros ; 

 Eric Besson, qui devient le "Monsieur Internet" du gouvernement Fillon ; 

 La loi Chatel, qui renforce les obligations des e-commerçants entre en application ; 

 La ministre de la Culture Christine Albanel qui présente son projet de loi de lutte contre le piratage, Hadopi 1, tiré des accords Olivennes ; 

 SFR, qui rachète la participation du groupe Louis Dreyfus dans Neuf Cegetel et devient proriétaire du FAI ; 

 Le CSA, qui retient 13 chaînes pour la future télévision mobile personnelle : BFM TV, Canal+, Direct 8, EuropaCorp, Eurosport, i>Télé, M6, NRJ 12, NT1, Orange sports, TF1, Virgin 17 et W9 ; 

 La publicité pour l'alcool, interdite sur Internet après la condamnation du brasseur Heineken, avant d'être à nouveau autorisée en 2009 ;

M6 / Tf1