Dossier spécial : les 10 ans de Google Microsoft, l'ennemi juré de Google

A l'échelle du Web, Microsoft fait office d'ennemi juré de Google. Les deux groupes sont en effets concurrents sur la plupart de leurs services Internet, et au-delà : moteur de recherche, messagerie électronique (GMail contre Windows Live Mail), instantanée (GTalk contre Windows live Messenger), publicité, services de cartographie, systèmes d'exploitation pour mobile, etc. Les deux entreprises sont également en confrontation sur le marché des suites bureautiques : Microsoft règne pour l'instant sur ce marché avec Office, mais Google espère imposer petit à petit sa suite en ligne et gratuite Google Apps. 

 

Dernier terrain de compétition en date : celui des navigateurs Web avec le lancement de Chrome, dont Eric Schmidt, le PDG de Google confessait récemment que ce logiciel constituait une "arme défensive" contre Microsoft

 

En plus de la concurrence de produits, les deux groupes se livrent également une lutte sans merci pour le contrôle du Web. Ainsi en 2005, alors que Microsoft discute avec Time Warner d'une alliance avec AOL, Google coiffe son concurrent sur le poteau en rachetant 5 % du capital du FAI-portail en échange d'un milliard de dollars en cash. Certes cher payé, mais Google en profite pour équiper le site d'AOL de son moteur et de ses liens sponsorisés et bloque Microsoft dans sa course à l'audience.

 

Plus récemment, Google a également réussi à doubler Microsoft dans sa tentative d'acquisition de Yahoo. Pour préserver le portail violet de Microsoft, Google s'est contenté de donner les moyens à son PDG, Jerry Yang, de satisfaire ses actionnaires. A la mi-juin, les deux groupes ont annoncé un accord publicitaire permettant à Yahoo d'accroître ses revenus en utilisant la technologie de liens sponsorisés de Google. Non seulement Google à réussi à faire échouer les plans de Microsoft, mais il a en plus renforcé la dépendance de Yahoo à son égard.

Google