Dossier spécial : les 10 ans de Google Un cours de bourse jamais inquiété...

time square (new york) le jour de l'ipo de google, le 19 août 2004.
Time Square (New York) le jour de l'IPO de Google, le 19 août 2004. © Google

Pour son introduction en bourse en 2004, Google, qui espère obtenir 120 dollars par titre, ne les place qu'à 95 dollars, comptant peut-être trop sur sa notoriété. Une mésaventure vite oubliée grâce à la croissance exponentielle de son chiffre d'affaires, qui permet à l'action de dépasser les 200 dollars en moins de trois mois.

 

Jusqu'au printemps 2005, Google publie des résultats supérieurs aux attentes des analystes. Son action monte. Le groupe suit en effet la recommandation de Warren Buffet : ne communiquer aucune prévision, afin de s'affranchir des contraintes de court terme. Le nombre de requêtes sur le moteur de recherche augmente à cette époque fortement et avec lui les recettes des liens sponsorisés. "Le bénéfice par action de Google, est passé de 5,02 dollars en 2005 à 9,94 en 2006 : le titre double aussi et atteint 400 dollars, se souvient Fabrice Vecchioli, président de Parus Finance. La pause qui suit dure le temps que la réalité rattrape le cours de bourse." Puis le cycle reprend.

 

A la publication des résultats du troisième trimestre 2007 - la croissance est plus forte qu'attendu - les analystes réintroduisent dans leur modèle d'évaluation les chiffres publiés, mais aussi le nouveau rythme de croissance. C'est alors que le titre dépasse les 600 dollars et, trois semaines plus tard, les 700 dollars. Pour l'analyste, "ce qui soutient le cours de l'action est à la fois la croissance de l'activité, la croissance du bénéfice par action et le fait que tout cela semble très pérenne." La barrière à l'entrée pour déloger le moteur de recherche de sa situation archidominante en est une garantie.

Google / Chiffre d'affaires