Dossier spécial : les 10 ans de Google Viacom et les autres

Pour Google, le rachat de Youtube n'a rien d'une partie de plaisir. Avant ce rachat, Youtube n'aurait pas pu dédommager d'éventuels plaignants, ne générant pas de chiffre d'affaires. En apportant l'aisance financière à la plate-forme vidéo, Google s'est attiré les foudres des ayants-droit. Le site de partage de vidéos, leader sur son marché se trouve depuis 2007 au centre d'un certain nombre de batailles judiciaires aux Etats-Unis. 

 

La plus importante est sans conteste celle qui l'oppose au conglomérat américain Viacom. Le propriétaire du groupe de chaînes MTV et du studio de cinéma Paramount a porté plainte en mars 2007 contre YouTube pour violation massive de droit d'auteur. Selon le groupe média, Youtube aurait permis aux internautes de voir illégalement 160.000 de ses vidéos. En demandant un milliard de dollars de dommages et intérêts à Google, Viacom est devenu un des symboles de la fronde anti-Google chez les ayants-droit. 

 

Les attaques contre Youtube se répandent également en France. L'humoriste Jean-Yves Lafesse ou le groupe TF1 ont notamment engagé des procédures en justice contre la plate-forme vidéo de Google pour contrefaçon.

 

Outre Youtube, Google Vidéo est également visé par les attaques : en février dernier, Google a été condamné à verser 150.000 euros à la maison de production cinématographique française Flach Film, ainsi qu'à la société Les Editions Montparnasse, pour acte de contrefaçon concernant la diffusion du documentaire "Le monde selon Bush" sur Google Vidéo. En 2006, l'intégralité du documentaire avait été mise à disposition en streaming et téléchargement sur la plate-forme de Google où il aurait été vu plus de 50.000 fois.
 

Google